Les fournisseurs alternatifs, grands perdants du bouclier tarifaire

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Face à l’explosion historique des prix de l’électricité en Europe, certains fournisseurs alternatifs rencontrent des difficultés pour financer l’approvisionnement sur le marché. En cette période de crise, de nombreux foyers se tournent vers EDF, car les tarifs restent réglementés. Dans ces conditions, le modèle économique des fournisseurs alternatifs est-il voué à l’échec ?

Mercredi 14 septembre, la Première ministre Élisabeth Borne a annoncé les mesures mises en place par le gouvernement pour éviter les tensions sur le réseau électrique cet hiver. L’objectif est aussi de protéger les Français des hausses de prix. Porte-annonces, extension Rate Shield. En février 2023, donc, la hausse du prix de l’électricité sera limitée à 15 %. Cela correspond, en moyenne, à une augmentation de 20 euros par mois pour les personnes qui se chauffent à l’électricité, sans tarif caché de 180 euros.

EDF versus les fournisseurs alternatifs

Cette nouvelle a rassuré les clients, fournisseurs et producteurs historiques d’EDF sur les tarifs réglementés. Les fournisseurs alternatifs ont été légèrement moins satisfaits. Face à la hausse des prix de l’électricité, la plupart augmentent considérablement leurs prix. En effet, le prix sur le marché européen de l’électricité a atteint 1 000 euros par mégawattheure le 26 août 2022. Contre moins de 100 euros jusqu’à fin 2020.

Avec ces tarifs, les fournisseurs alternatifs ne peuvent plus concurrencer le tarif réglementé d’EDF. Beaucoup ne peuvent plus tenir leurs promesses d’alléger le portefeuille des Français. C’est par exemple le cas des fournisseurs alternatifs Ohm Energy ou Mint Energy. Le prix du kilowattheure y est désormais 2 à 3 fois plus élevé que chez EDF – entre 0,30 ct et 0,50 ct contre 0,17 ct – selon un comparatif des fournisseurs d’électricité réalisé par Sylvain Le Falher, co-fondateur et président de Hello Watt. .

À LIRE  Le prix de la Bible à petit prix prend l'ascenseur

Hémorragie de clients chez les fournisseurs alternatifs

« Au-delà d’une augmentation, certains fournisseurs comme Iberdrola ont dû résilier complètement certains contrats privés, demandant à reprendre un autre fournisseur, car ils n’étaient pas en mesure de gérer cette augmentation des prix du marché », a prédit Sylvain Le Faher.

Depuis de nombreuses années, EDF a perdu des centaines de milliers de clients. Ces derniers ont rejoint les fournisseurs alternatifs, attirés par des prix attractifs en 2007 avec l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence. EDF fait son grand retour…

L’intégralité de cet article est réservée à notre communauté de lecteurs et lectrices engagé.e.s

Rejoignez la communauté des lecteurs engagés des Sciences Naturelles, un média qui relève le défi écologique. Il faut parler haut et fort d’alertes scientifiques, de mobilisations citoyennes et d’enjeux d’adaptation aujourd’hui et d’ici 2030 pour construire une société résiliente face à la crise écologique et climatique. Rejoignez-nous!

Ou connectez-vous à votre compte