Littérature : « Essai irréfutable sur la successologie » par Lydie Salvayre…

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Par Isabelle Bunisset Publié le 17/01/2023 sur 17h03. Mis à jour le 17/01/2023 à 17h19.

Dans un essai haut en couleur, Lydie Salvayre tire des flèches acides sur des fraudeurs de tous horizons en quête de gloire. Agréable de la première à la dernière ligne

Sans aucun doute le livre le plus passionnant et exaltant de la rentrée littéraire et même de ces dernières années. Doit lire. Une sorte de pamphlet, canular, vrai-faux manuel de bonnes manières, qui se moque de la bêtise et de la folie généralisées.

A tous les aspirants à la réussite, propose Lydie Salvayre, prix Goncourt 2014, « de répondre à ces hautes questions qui tourmentent l’humanité depuis le commencement du monde ». Comment se faire un nom ? Comment acheter la notoriété ? Comment fumez-vous le naïf ? comment utiliser les meilleurs amis? Comment briller dans un parcours littéraire ? Comment soignez-vous vos efforts ? Comment choisissez-vous vos mots dans les cercles à droite et à gauche ?

Dans une société où règnent l’apparence et l’inculture, « le succès, par un phénomène que je n’hésiterai pas à appeler la transsubstantiation, fait paraître intelligent le plus stupide ». Le ton est donné. Au fond de la trappe, le politiquement correct et les guimauves.

Appel à la résistance

Les objectifs sont différents. Il y a quelque chose pour chacun. Les rappeurs et leur richesse sémantique. Des influenceurs de Bookstagram « dont les dimensions sont inversement proportionnelles à celle de l’esprit » et qui « voueront une dévotion particulière à leurs culs, qui, comme le rumsteck dans le boeuf, leur semblent être la coupe de prédilection ». Cyril Hanouna et son élégante érudition. Les auteurs, ici définis en catégories aussi grotesques les unes que les autres, comme les critiques littéraires, entre limogeages, compromissions et égos fulminants.

À LIRE  Blackout pour l'hiver 2022 : Ecowatt, la solution pour sauver les Français ?

En résumé, « Le succès est l’adaptation d’un esprit à la médiocrité nationale. » La discrétion et la réserve, valeurs aristocratiques s’il en est, sont aujourd’hui remplacées par la complaisance et la loquacité. Un dernier chapitre comme un appel à la résistance et une confession de foi envers la langue française et ses dignes représentants. Discipline de séparation nécessaire pour penser la littérature, la vraie. On ne sera jamais assez méfiant. Il va plus loin qu’on ne le pense, trompé…

« Essai irréfutable de successologie », par Lydie Salvayre, éd. Seuil, 176 pp., 17,50 €.