manche Dans les locaux modernisés, le Samu passe entre 800 et 1000 appels par jour !

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

A son emplacement de Saint-Lô (Manche), modernisé et récemment rénové, le Samu 50 reçoit de plus en plus d’appels. Numéros quotidiens entre 800 et 1 000 !

Le Samu 50, Département des Urgences Médicales, dit « 15 » ou « Centre 15 », a pour mission première de répondre, 24h/24 et 7j/7, aux appels des résidents et d’apporter des services médicaux et des réponses adaptées. aux demandes.

Le centre d’appel et sa régulation sont situés dans les locaux de l’Hôpital Mémorial de Saint-Lô (Manche). Une installation récemment rénovée et modernisée, avec des équipements ergonomiques permettant au personnel de travailler, confortablement, debout ou assis.

Entre 800 et 1 000 appels par jour

Tous les appels passés vers 15 des Lines arrivent dans cette salle qui comprend, en journée, quatre aides-livreurs et trois médecins-livreurs. 15 reçoivent entre 800 et 1 000 appels par jour.

« Des appels à la pharmacie de garde aux accidents dramatiques, en passant par des parents déconcertés par la télécommande de son aide et de son téléphone. »

Le nombre d’appels a explosé au cours des 40 dernières années alors que les urgences vitales sont généralement restées stables. « En 1985, 15 recevaient 1 177 appels par an. Pourtant, 1 177 appels, c’est ce que nous avons reçu aujourd’hui en une seule journée, surtout pendant le week-end et la période estivale. Le Samu traite « trois à quatre fois plus de cas » que les pompiers. En 2021, le nombre d’appels reçus est proche de 200 000, soit 48 % de l’activité des centres de réception et de régulation. Avec les appels sortants et les appels radio à l’aide, le nombre total d’appels est d’environ 420 000 par an.

À LIRE  Lot et Garonne. L'urgence ouvre ses portes

Accès aux urgences

Avec le Covid, 15 centres ont vu leur activité augmenter encore de 10 %. « Depuis, nous ne sommes jamais revenus au niveau précédent. Les résidents prennent le réflexe d’appeler facilement le 15 alors que ce numéro est avant tout destiné à gérer les urgences médicales. En réponse aux demandes de soins non programmés, le Samu a développé un service d’accès aux soins au sein de son unité : un médecin régulateur libéral prendra les appels non urgents et pourra bientôt proposer des rendez-vous avec la ville la plus proche.

Parallèlement, le Samu a mis en place deux unités mobiles de télémédecine, une dans la Manche-Centre et une dans la Manche-Sud, Nord Cotentin partiellement couvertes par SOS Médecins.

Samu 50, « un bon élève »

La réponse du peuple Samu aux demandes médicales s’exprime également dans des actes de solidarité avec les organismes de santé. Depuis le 10 janvier, 15 ont aménagé un accès de nuit aux urgences de Cherbourg.

« Sa fréquentation a été réduite de 10 à 20 %. Nous avons prolongé le créneau horaire à partir de 15h le 31 mai. Nous sommes passés de 65% d’appels supplémentaires à 100% sur ce secteur du Cotentin. Nous avons maintenant une situation stable qui se traduit par la moitié des visites aux urgences de Cherbourg. »

Les personnes non urgentes sont orientées vers les soins appropriés. Cette expérience est désormais dupliquée au niveau des urgences pédiatriques de Saint-Lô, qui fait également face à des problèmes d’effectifs.

Le Samu 50 est un « bon élève » pour reprendre son expression de patron. Il s’est mobilisé pour anticiper les difficultés et apporter des solutions mais l’ennui l’a emporté sur ce service qui a dû être appelé pour de graves raisons médicales.

À LIRE  10 conseils pour ne plus souffrir de troubles du sommeil

Est-ce que cet article vous a aidé? A noter que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans la rubrique Mes Actualités. En un clic, après inscription, vous trouverez toutes les actualités de votre ville et de votre marque préférées.