Minotaure, presque foire de Noël : tout ce qu’il faut faire à Halle…

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

l’essentiel

Pendant les vacances, Astérion le Minotaure vous invite à la Halle de La Machine pour une fête magique. Tout commence ce week-end avec le Vrai Marché de Presque Noël.

Cette fête de Noël s’annonce complètement glaciale à la Halle de la Machine. Tout commence ce samedi 17 décembre, à 14h, avec le Vrai Marché de Presque Noël. Sur le parvis de la Halle, le public est invité à faire ses derniers achats de Noël. Ainsi, vous aurez le choix entre des cartes postales musicales personnalisées, des sérigraphies originales, des peluches monstres (coudoulinos), des dessins, des livres pour enfants et de nombreuses pièces uniques… Tous ces objets poétiques et originaux ont été conçus par les Royal Machinists.

A lire aussi :

Toulouse : après le minotaure, la Halle de la machine accueille la jument du dragon

Même le samedi, la Halle de la Machine propose des visites nocturnes jusqu’à 23h. C’est l’occasion de visiter le hangar des machines de nuit, aux flambeaux et en musique. Il y aura des alarmes feu, neige, araignées, le tout lavé d’une myriade de décibels. Les machinistes-musiciens de la Halle de la Machine réinterpréteront, de manière rock’n’roll et mécanique, les traditionnels chants de Noël. Cela promet de l’ambiance.

Contes et voyages à dos de minotaure

A lire aussi :

Chevauchée du Minotaure

Et pour vous réchauffer, le snack proposera châtaignes, beignets, gaufres, chocolat et vin chaud… Ce même Marché de Presque Noël se poursuivra le dimanche 18 décembre de 12h à 18h.

Après ce week-end magique, la Halle de la Machine rouvre le mardi 20 décembre. Pendant les vacances, il proposera divers Contes d’hiver. Ces histoires seront racontées et mises en musique par les Vrais Machinistes, à 16h00 et 16h45, du lundi au vendredi, mais aussi ce week-end des 17 et 18 décembre. Ce sera dans une forêt de sapins devant la Halle, sous des flocons de neige artificiels, dans la chaleur des braseros, et c’est gratuit.

À LIRE  Croisières France : Une escale inédite en Algérie