MotoGP : KTM rachète MV Agusta : le luxe Jawohl !

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Brèves : Nouvel espoir de Marquez à Valence, désespoir de Pol Espargaro, Miller déroule le pourquoi du désintérêt du MotoGP

– On parle souvent de la croix réversible de Valence (photo ci-dessus). Il est vrai que ce tracé, dont le dessin ressemble à deux têtes de cobra et une tête de souris autour de la courbe 13, suggère qu’il s’agit d’un circuit pilote plutôt que d’un circuit moteur. Avec des lignes droites courtes. Je ne reviendrai pas sur les enjeux de dimanche, Quartararo a une chance sur mille de remporter son deuxième titre, Ducati a 999% de chances d’organiser une fiesta italienne, on a tout dit. En revanche, quand on entend Marquez dire, contrairement à ses pronostics pessimistes faits en Malaisie, que Valence lui donne des idées, là s’en va mon petit ding ding ding ding perso… Marquez : « C’est la dernière course de » longtemps et année très aléatoire. J’ai appris quelque chose à chaque GP depuis mon retour et cela reste mon objectif à Valence. Je pense que la moto sera plus performante à Valence qu’à Sepang, donc j’espère être plus proche des pilotes de tête. C’est une piste où j’ai eu de bons résultats par le passé et où il y a des courses très serrées à cause de son tracé. » Ah, en termes galants ces choses-là se disent ! (Merci à Molière pour sa plus belle pièce, Le Misanthrope). Marquez et Valence, c’est une histoire de cœur, il y a gagné trois fois, en Moto2 en 2012, en MotoGP (en 2014 et 2019), y est monté sur sept podiums et a décroché trois de ses huit titres, en 2010 (125), en 2013 et 1017 en MotoGP .D’autre part, cette course est la fin de ces espoirs pour un Pol Espargaro, qui n’avait franchement rien à faire dans cette équipe, celui qui est si fier, qui roulera en 2023 dans l’équipe satellite KTM sous aux couleurs de Gas Gas. On le verra aussi mardi sur sa belle KTM rouge. Il dit avoir du tout souffert de Marquez alors qu’il n’a pas reçu de pièces neuves pour l’année après avoir travaillé sur les réglages. Alors que Marquez a son propre bras oscillant , son propre châssis et son propre aéro… Seulement cette année, il est seizième au classement général avec quatre fois moins de points que Bagnaia (et surtout derrière Marquez, qui r très peu !) En 2021, il a terminé douze à près de 50 points de retard sur son leader. Et oui, mais dans tous les arts, le MotoGP en est un, avant de devenir un maestro, il faut passer par l’atelier et y être reconnu, chose qu’il a complètement foiré.

– Miller analyse le désintérêt pour le MotoGP sans le vouloir ? Quoique… On sait que Miller va rouler dans l’équipe d’usine KTM en 2023 après être passé par de nombreuses marques, il a beaucoup d’expérience en MotoGP et explique enfin le manque d’intérêt du public… Le plus drôle c’est que ça ne C’est son argument principal, mais sa conclusion implicite… « Les stars du MotoGP ont été particulièrement instables cette saison. J’étais même l’un des pilotes titulaires jusqu’à mon dernier DNF, le quatrième de la saison, en Australie, qui était pas ma faute. (N.D.L.R. Collision avec Alex Marquez). La raison du manque de régularité est claire. C’est le niveau en ce moment. Tout le monde roule à un niveau si élevé et fort pour apporter la vitesse dont vous avez besoin chaque week-end pour être compétitif. « Je pense qu’il est un peu plus difficile d’être aussi régulier qu’avant. Dans le passé, il n’était pas question d’un titre quand on tombait plus d’une fois dans la saison. Avec cette égalité, il peut même être difficile d’obtenir des points dans certains les week-ends ce qui était mon cas au Mugello et Barcelone : j’ai eu un mauvais week-end, je n’étais pas si loin, mais je me suis battu pour deux points ! Avant, en cas de mauvais week-end, nous étions quatre ou cinq… Aujourd’hui nous sommes du coup dans l’incohérence totale, le niveau des motos, le niveau des pilotes, le niveau du championnat, le nombre de courses, tout y contribue. En fait, Miller met le doigt exactement là où ça fait mal, c’est même LA raison principale du désintérêt pour le MotoGP, que ce soit les spectateurs sur la piste ou les téléspectateurs. C’est qu’à cause des règles pour les commerçants, les règles de Dorna empêchent de rêver, le MotoGP est peu à peu comme le Moto2, une course de monotypes. Le principe n’est plus d’avoir ce qu’il y a de mieux en moto, mais de faire des économies. Même électronique, mêmes pneus, presque le même aéro, interdiction de développement moteur en cours de saison, nombre d’essais réduit au minimum absolu, donc la mise à niveau se fait à partir de zéro ! Miller a l’élégance de dire que c’est exagéré car tout le monde a le même talent. Mais il sait que ce n’est pas le cas… Mais où a-t-on vu dans un sport que le niveau était le même chez tous les concurrents ? Alors sûrement que les équipes privées de l’IRTA applaudissent de bonheur de voir qu’on va chercher le moins cher partout. Mais du coup les circuits se vident et les télés ont des Audimat en berne. Dommage, il est vrai que les équipes non officielles coûtent une fortune à la Dorna, qui ne souhaite donc pas en rajouter au pool pour donner un coup de fouet au MotoGP. Mais le choix est simple : vous économisez de l’argent, mais vous détruisez votre marché de base, les promoteurs et la télévision. Et on voit les spectateurs s’enfuir. Messieurs de la Dorna, il va falloir, et vite, mettre la main sur le lazingue !

À LIRE  Vous songez à acheter de nouveaux pneus d'hiver? Attention, certains pneus peuvent être dangereux

KTM achète MV Agusta. Le luxe, Jawohl. Le MotoGP, Nein !

Après les déboires racontés en ouverture du sujet sur la quête de KTM pour s’offrir une marque de luxe (ou célèbre comme Triumph), le patron de KTM Pierer vient donc de s’offrir la marque MV Agusta. Qui était une déflagration dans le motocyclisme, créée par le comte Agusta à Verghera près de Varese dans le nord de l’Italie. En 1945. L’entreprise construit d’abord des avions, puis se transforme en motos, ce qui donne Meccanica Verghera Agusta (prononcer vareguera). Qui a remporté 38 titres mondiaux, dont dix-huit en 500 (Surtees, Hocking, Hailwood, Agostini, Read) 11 en 350 (Surtees, Hocking Agostini) quatre en 250 (Ubbiali, Provini) et 5 en 125 (Ubbiali). Aujourd’hui encore dans des épreuves vintage comme le Sunday Ride Classic, Agostini vient réviser son moteur MV Agusta et fait quelques tours devant une foule éblouie… Bref, ce n’est plus une marque, c’est une légende ; De plus, le comte Agusta (en Italie il n’y a pas de particules devant les noms de nobles) avait vraiment lancé cette légende pour le plaisir, un vrai gentleman costruttore… Et puis le monde a commencé à bannir les rêves et les belles histoires, la marque a changé de mains, parfois pour des propriétaires très célèbres comme Mercedes (Hamilton conduisait des MV !), il a finalement appartenu au fils d’un multimilliardaire russe. Bon, le niveau des ventes était très bas, seule la marque a de la valeur, son acquisition de KTM sera officialisée au salon de Milan. Les fans aimeraient donc beaucoup voir arriver une MV Agusta en MotoGP, mais non, l’idée de Pierer n’est pas du tout de ce genre, d’abord ce n’est pas sa politique industrielle et puis ça coûterait une fortune de s’y faire. n’aura pas travaillé quelqu’un passé que les marques rachetées par KTM courent sous leur nom, mais sur les châssis et moteurs KTM, la fameuse politique de plate-forme qui permet à l’industrie automobile de gagner un paquet d’acide en vendant la même voiture sous différentes marques.. On verra donc en MotoGP 2023 de magnifiques Gas Gas rouges (Tech3) mais ils sont des KTM vraiment repeintes. Augusto Fernandez et Pol Espargaro seront les pilotes. Bien sûr, le départ de Suzuki laisse deux places vacantes sur la grille et Dorna veut un nouveau constructeur, pas une moto repeinte… année… d’une Ducati, BMW continue en WSBK avec des résultats indignes de la notoriété de sa marque, alors on en bave dessus l’arrivée de MV Agusta en MotoGP, mais pas d’Agusta, libérant un argent très théorique, évidemment pas suffisant pour financer la construction d’un nouveau MotoGP. Nous pensons donc qu’un groupe comme KTM, ses 270 000 motos vendues et son sponsor très riche pourrait financer le projet. Nan encore ! C’est déjà Nein pour GAS GAS, qui sera, je l’ai dit, des KTM repeintes. Trunkenpolz (KTM’s T) a réagi à l’émergence de Gas Gas comme une vraie nouvelle marque en MotoGP, et cela vaut pour MV Agusta. « Non, c’est trop cher, c’est inutile. Notre succès dans le secteur des séries repose sur le fait que nous utilisons des plateformes techniques, c’est-à-dire des plateformes moteurs, un système basé sur le modèle de l’industrie automobile. Nous répondons à différents groupes grâce à une conception appropriée et à une orientation produit. Notre stratégie dans le secteur de la moto est la suivante : Nous avons une plateforme technique dans le secteur de la série. Nous faisons la promotion des différentes marques du groupe sur ces plateformes. Ça marche à merveille et c’est efficace. » Pierer, le propriétaire de la marque, ne voit pas forcément l’avenir sous les meilleurs auspices… « Il faut essentiellement voir comment on peut maintenir la qualité du spectacle en MotoGP. Nous nous dirigeons vers une récession. Par conséquent, nous devons garder un œil sur le développement du MotoGP. Les coûts ne doivent pas exploser, par exemple en aérodynamique. J’ai hâte de voir à quoi ça ressemblera dans un an ou deux. La sortie de Suzuki est un drapeau rouge. Il se pourrait bien que d’autres usines quittent également le MotoGP si les coûts continuent d’augmenter… Pour cette raison, le Groupe Pierer n’envisage pas actuellement de développer un nouveau moteur quatre cylindres 1000cc pour une autre marque du groupe. un dans le moteur MotoGP. « En fait, nous avons baissé le nombre. Le développement d’un nouveau moteur pour Agusta ou Gas Gas coûterait 45 millions d’euros. Bien sûr, il est impossible de vérifier ce chiffre, d’ailleurs, les patrons de KTM peuvent en rajouter un peu ! Bref, on verra encore MV Agusta en Moto2, c’est probable, mais sans le moteur ni le châssis KTM. Par contre, Pierer a réalisé son rêve, dans ses nombreuses et fructueuses activités il a enfin eu ses petits pains ! Dommage en tout cas, l’arrivée d’une MV Agusta au GP, si elle était masquée sous une KTM, elle aurait eu de la gueule. Mais bon, c’est leur argent, leur business, on veut juste se battre et être des héros, mais on aime aussi la légende. Et MV Agusta quelle légende !. Ce qui est bien par contre, c’est que ça continue, l’usine de Varèse construit et vend, il y a du vrai, de l’art et du pouvoir partout… Felicità !

À LIRE  Marché moto scooter août 2022 : les grosses cylindrées et les scooters résistent

Qui a le plus de victoire en MotoGP ?

Le plus grand nombre de titres mondiaux : Giacomo Agostini Au cours de ses 14 années de carrière, Agostini a remporté un total de 122 courses et a été sacré champion du monde 15 fois (toutes classes confondues), dont 8 fois en MotoGP ou en 500cc.

Quel est le salaire de Fabio ? Troisième place pour le champion du monde Yamaha en titre Fabio Quartararo avec 6 millions, qui serait à égalité avec le champion du monde 2020 Joan Mir de Suzuki.

Quel est le plus grand pilote de moto de tous les temps ?

Le pilote italien détient le record du nombre de victoires dans les courses de GP moto et du nombre de podiums. Valentino Rossi pour ses exploits est le premier pilote moto GP de notre classement des meilleurs de tous les temps.

Comment rencontrer les pilotes MotoGP ?

La Fan Zone AMV accueille les spectateurs tout au long du vendredi et du samedi sur la scène du concert, avec de nombreuses animations et de nouveaux rendez-vous : Pilot meeting vendredi et samedi pour un moment d’échange entre pilotes et spectateurs.

Comment rencontrer Fabio Quartararo ? Par ailleurs, vous pouvez également contacter Fabio via le manager personnel Eric Mahe via les réseaux sociaux : Facebook Eric MAHE, Instagram Eric MAHE.

Pourquoi Suzuki Quitte-le GP ?

Un véritable revers pour Suzuki, alors que les résultats étaient au rendez-vous depuis deux saisons, notamment avec le sacre de Joan Mir en 2020, la marque explique ce départ par « la nécessité de concentrer ses efforts sur les grandes mutations que connaît le monde de l’industrie automobile ». se retrouver face à. « 

Quelle est le salaire d’un pilote de MotoGP ?

Le reste de la liste est le suivant : Andrea Dovizioso, équipe RNF WithU Yamaha : 1,25 million de dollars ; Alex Marquez, LCR Honda : 1 million de dollars ; Jorge Martin, équipe Ducati Pramac : 1 million de dollars ; Aleix Espargaro, Aprilia Racing : 750 000 $ ; Miguel Oliveira, Red Bull KTM : 625 000 $ ; Takaaki…

Quelle est le jouer le plus rapide du monde ?

Avec une vitesse de pointe revendiquée de 38 km/h, l’attaquant du Paris Saint-Germain Kylian Mbappe est sans doute le joueur le plus rapide du monde en ce moment.

Qui est plus rapide que mbappe ? Michel Rio légèrement plus rapide que Kylian Mbappé

Qui est le joueur le plus rapide au monde en 2022 ?

Classements FIFA 22 Une vitesse incroyable. Kylian Mbappe a été nommé le joueur le plus rapide de FIFA 22.

Qui est le footballeur le plus rapide du monde ?

Et sans surprise, c’est Kylian Mbappé qui devance Terem Moffi et Jonathan David. Ce n’est pas une surprise. Connu pour sa formidable pointe de vitesse, Kylian Mbappé est le joueur le plus rapide du début de saison, selon les données fournies par la Ligue 1. L’attaquant du PSG a été flashé à 36km/h.

Qui est le plus rapide au monde ?

L’homme le plus rapide du monde aujourd’hui est Usain Bolt. Il a battu le record du monde du 100 mètres en l’exécutant en seulement 9,58 secondes. Lors d’une course, il a été flashé à 44 km/h à pleine vitesse. Pour le reste du monde, le jogging moyen est d’environ 10 km/h.

Qui est en tête du Grand Prix GP ?

C’est Francesco Bagnaia qui a pris la tête de la course. Au classement, Francesco Bagnaia possède une avance provisoire de 21 points sur Fabio Quartararo… Marc Marquez est large au premier virage ! Fabio Quartararo en profite pour prendre la 4ème place.

Qui mène le Grand Prix de Formule 1 ? Sur le circuit d’Austin, le double champion du monde Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix des États-Unis, dimanche 23 octobre. Après une finale haletante, il devance Lewis Hamilton (Mercedes) et Charles Leclerc (Ferrari). Red Bull est sacré champion du monde des constructeurs.

Qui a gagner au GP Moto 2022 ?

Vainqueur en Malaisie, Francesco Bagnaia (Ducati) compte 23 points d’avance sur Fabio Quartararo (Yamaha). L’Italien et le Français s’affronteront pour le titre mondial lors de l’épreuve finale à Valence le 6 novembre.

Qui est en tête du championnat MotoGP ?

pos.PilotePoints
1Pecco Bagnaia258
2Fabio Quartararo235
3Aleix Espargaró212
4Enea Bastianini211