Nucléaire : EDF prévoit d’avoir 42 réacteurs disponibles au 1er décembre

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Le groupe EDF a révisé mardi à la baisse ses prévisions de nombre de réacteurs disponibles en décembre et janvier.

EDF vise à avoir 42 réacteurs disponibles le 1er décembre et 46 des 56 du parc nucléaire français le 1er janvier, a annoncé mardi le groupe d’édition, quelques jours après avoir annoncé des retards dans le redémarrage des tranches à l’arrêt. Ces prévisions ont encore été revues à la baisse par rapport au dernier décompte effectué par l’AFP le 27 octobre, alors que le calendrier comptait 45 réacteurs disponibles au 1er décembre et 50 réacteurs au 1er janvier.

« Avec 42 unités disponibles en décembre et 46 en janvier, nos marges se sont réduites », a reconnu Régis Clément, directeur adjoint de la division production nucléaire d’EDF, lors d’une conférence de presse mardi, l’Etat et le gestionnaire de l’électricité RTE. les réseaux de transport poussent plus que jamais le groupe à augmenter la capacité de production d’électricité pour l’hiver. Interrogé par l’Agence France-Presse, RTE a contré ces prévisions avec son « scénario prudent », qui envisage une puissance nucléaire disponible de 45 GW en janvier 2023, soit l’équivalent de 45 réacteurs.

LIRE AUSSI Electricité : enquête sur une débâcle

Un maximum de réacteurs pour éviter les pénuries

Chez EDF, avec la moitié de son parc nucléaire indisponible, on travaille comme un marathon pour redémarrer un maximum de réacteurs et éviter les pénuries d’électricité cet hiver. Mardi, seuls 30 des 56 réacteurs du parc nucléaire français étaient raccordés au réseau. Mais, d’ici la fin de l’année, 15 unités de production (réacteurs), arrêtées pour maintenance courante ou en raison de problèmes de « corrosion sous contrainte » suspectés ou avérés sur des tronçons de canalisations, devront être reconnectées, a annoncé Régis Clément dans une conférence de presse dédiée pour ça. le phénomène de corrosion.

À LIRE  Combien coûte un ascenseur dans un immeuble de 3 étages ?

Ces zones de corrosion sous contrainte mobilisent actuellement plus de 500 personnes, appuyées par une centaine de militaires spécialisés venus des États-Unis et du Canada. EDF a été contraint jeudi à la baisse de son estimation de production nucléaire en raison de l’arrêt plus long que prévu de quatre réacteurs en raison de ce phénomène de corrosion et d’un mouvement social. En 2022, elle devrait se situer entre 275 et 285 TWh, et EDF visait une fourchette entre 280 et 300 TWh.

LIRE AUSSI « Cette crise aurait dû être le moment de gloire du nucléaire français ! »

Cette nouvelle estimation de production, historiquement basse, tient compte de la perte de production nucléaire de 4 TWh due à la grève qui a touché le parc nucléaire en septembre et octobre, a précisé Régis Clément, sans en dévoiler le coût financier.

Je souscris

Contenu de points illimité

Vous lisez : Nucléaire : EDF prévoit d’avoir 42 réacteurs au 1er décembre