Où partir en janvier ? Les meilleures destinations de voyage

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Où partir en janvier 2023 pour commencer l’année en beauté ? Du creux hivernal au pic de l’été austral, janvier est le mois des extrêmes climatiques. Au nord, l’hiver est à son apogée des Alpes au Canada en passant par la Scandinavie. Certains pays européens célèbrent les Rois Mages. Une partie de l’Asie ne connaît pas la rigueur de l’hiver, tandis que l’hémisphère sud vit au rythme de l’été austral. Au début de la nouvelle année et au milieu de notre hiver, en route pour l’été aux antipodes.

Du blanc de l’hiver du nord de l’Europe et de l’Amérique du Nord aux plages de rêve de l’hémisphère sud, tous les paysages se présentent au voyageur en janvier dans toute leur splendeur. Après les fêtes de fin d’année, les vacances scolaires sont terminées. La saison de ski bat son plein en dehors des vacances scolaires, avec des prix tempérés et un enneigement à son apogée dans les Alpes, les Pyrénées, la Scandinavie et l’Amérique du Nord. Pour les amoureux de la tradition, l’Epiphanie est célébrée en France, en Espagne et en Italie.

D’autre part, si vous avez besoin d’une pause ensoleillée en hiver, vous pouvez choisir parmi un grand choix de régions sur terre pendant la saison sèche. Ils se déplacent à contre-saison dans le sud de l’Europe ou surtout en Amérique centrale, en Amérique du Sud ou dans les déserts du Moyen-Orient. Pour échapper à la morosité hivernale, les baigneurs explorent les plages dans l’atmosphère éternellement estivale des Caraïbes, de l’océan Indien et de l’Asie du Sud-Est et de l’hémisphère sud. Voici notre sélection des meilleurs endroits à visiter en janvier.

Lire aussi Voyager à l’étranger : neuf compagnies d’assurance passées au crible

Sommaire

Quelles sont les meilleures destinations où partir au mois de janvier ?

A lire aussiEn couple, en famille ou en solo : quel complexe égyptien vous convient le mieux ?

Où partir au ski et à la montagne en janvier ?

La réputation des stations de ski françaises (Alpes, Pyrénées, Vosges, Jura, Massif Central, Corse…) n’est plus à faire, tant pour la modernité de leurs infrastructures que pour l’étendue de domaines skiables parfois interconnectés (les 3 Vallées, la Portes du Soleil, paradiski). Immédiatement après la rentrée scolaire en janvier, leur fréquentation baisse fortement, mais l’enneigement reste au top. Après le départ des masses de touristes et toujours en plein hiver, les montagnes sauvages s’offrent aux skieurs hors saison, et le forfait est largement optimisé pour les remontées mécaniques peu fréquentées.

Dans le reste de l’Europe, des départs sont possibles en Suisse (Zermatt ou Verbier, dans les Alpes valaisannes ; Saint-Moritz, dans les Grisons), en Italie (Cortina d’Ampezzo en Vénétie), en Autriche (Innsbruck), en Allemagne (Garmisch-Partenkirchen, au pied de la Zugspitze), en Andorre (domaines skiables de Grandvalira et Vallnord) ou encore en Espagne (Sierra Nevada).

A lire aussiSki : dix stations familiales à réserver cet hiver

Outre-Atlantique, en Amérique du Nord, les skieurs testeront les pentes du Canada, comme celles de Mont-Tremblant (au Québec), Whistler Blackcomb (parmi les plus grandes stations de ski d’Amérique du Nord, en Colombie-Britannique) ou dans les Rocheuses, Lake Louise ou Banff Sunshine Village (en Alberta).

Mention spéciale pour le Canada. Le pays offre l’expérience hivernale authentique et absolue avec des températures largement négatives (de 0 à -30 °C) mais la garantie de fortes chutes de neige et d’un large éventail d’activités dans la neige. C’est le royaume des sports d’hiver : ski de fond, raquette, patin à glace, traîneau à chiens, motoneige, pêche blanche… Toutes ces activités se pratiquent au Québec (autour de Montréal et sur le fjord du Saguenay) et en Ontario dans les parcs et forêts sur lacs gelés. La programmation des événements est loin d’être figée, comme en témoigne Igloofest, le festival de musique le plus froid au monde, qui électrise l’hiver montréalais en faisant bouillir les platines. Il réunit des milliers d’amateurs de musique électronique dans le Vieux-Port de Montréal (du 19 janvier au 11 février 2023).

Les sports d’hiver se pratiquent aussi aux USA, dans les Rocheuses (Aspen, Telluride, Jackson Hole, Keystone) ou la Sierra Nevada (Mammut). Yellowstone Park déploie sa magie blanche en plein hiver.

En termes de traditions cordiales, l’Epiphanie et les Rois Mages sont célébrés en France, mais aussi en Espagne, où cette fête est la fête de Noël la plus importante. Le soir du 5 janvier, les Mages défilent en processions et lancent des bonbons aux enfants : c’est la Calvalcade des Mages (Cabalgata de los Reyes Magos). Le matin du 6 janvier est la saison des cadeaux. Et sur la table de l’Épiphanie se trouve le gâteau du roi appelé Roscón de Reyes.

En Italie, des enfants laissent des chaussettes à la sympathique sorcière Befana, qui se déplace sur son balai de paille pour déposer des bonbons ou des fruits secs dans la nuit du 5 au 6 janvier.

Lisez aussi Cinq conseils pour skier plus longtemps

Où partir au soleil en janvier ?

Il est possible de trouver des ciels plus doux du côté espagnol en Europe. En Andalousie, cependant, l’hiver doux sur la côte méditerranéenne est tempéré par un intérieur plus froid. Aux îles Canaries, un climat agréable est garanti toute l’année, un peu printanier, et le soleil brille souvent.

À LIRE  PARIS : La France possède le deuxième espace maritime du monde » Lettre économique et politique de PACA

De manière générale, tout le bassin méditerranéen bénéficie d’un bon ensoleillement : l’Espagne, mais aussi le Portugal, l’Italie et la Grèce.

De l’autre côté de la Méditerranée, en Afrique, l’Egypte dévoile son charme sous un soleil d’hiver doré qui sublime les pyramides de la vallée du Nil. Dans une amplitude de 25 à 35°C du nord au sud, il fait généralement une vingtaine de degrés, sous un soleil très souvent radieux. La saison hivernale est particulièrement propice pour visiter la Haute-Égypte à l’extrême sud, loin des canicules estivales. Un petit inconvénient cependant pour la Basse Egypte et la côte méditerranéenne (Alexandrie) où l’hiver peut être venteux et pluvieux.

En Amérique, le climat subtropical du sud-est des États-Unis (Floride, Louisiane et États du sud) assure des hivers doux et secs.

L’Amérique centrale bronze sous le soleil de la saison sèche : Mexique, Costa Rica, Guatemala, Honduras. Les conditions climatiques du nord de l’Amérique du Sud sont également favorables, en plein été austral : en Colombie, au Venezuela.

A lire aussiQuand partir au Guatemala ? Météo et climat… Meilleurs moments par région

Dans les Caraïbes, la chaleur de la mer (env. 25°C) enveloppe toutes les îles de la région. Nous profitons de la douceur des hivers tropicaux aux Antilles (Guadeloupe, Martinique…), en République Dominicaine et à Cuba.

Au milieu de la saison sèche, Cuba a des températures autour de 24-26°C, similaires à celles de la mer. Le ciel est dégagé, même s’il peut être plus pluvieux à l’est. La République dominicaine est souvent plus chaude que Cuba, avec des températures pouvant dépasser les 30°C. À partir de la mi-janvier, les baleines à bosse fuient l’hiver nordique pour se rassembler et s’accoupler dans la baie de Samaná.

La Colombie est en train de devenir une excellente destination de voyage en janvier. Lorsque le mercure y est stable toute l’année, autour de 15 à 20°C, c’est la saison sèche. Le séjour est à la fois balnéaire, sur les plages de sable blanc de la côte caraïbe, et culturel, dans les villes coloniales et les plantations de café des hauts plateaux du centre. En janvier, le village andin coloré de Jericó accueille le Hay Festival, dédié à la littérature internationale. Il prévoit des projections et des débats sur des sujets de société (du 20 au 22 janvier 2023).

Au Brésil, l’été austral est très chaud, à Rio de Janeiro et São Paulo il est même caniculaire. On privilégiera le sud du Brésil au climat océanique subtropical. En Amazonie, de novembre à avril environ, la Chuva, petite saison des pluies, arrose la majeure partie du bassin d’averses parfois torrentielles mais passagères. Dans les États du nord-est (Bahia et Pernambuco), la chaleur peut sembler lourde.

Plus au sud, en Argentine, c’est la meilleure période pour découvrir le sud de la Patagonie et la Terre de Feu, avec des températures oscillant entre 10 et 15°C. D’autre part, le temps dans le nord-est (Iguazú) et le nord-ouest (région de Salta) est très chaud et pluvieux.

A lire aussiVoyage en Argentine, en route pour Bariloche

Au Pérou, le séjour sera plus proche de la mer, puisque la météo sur la côte est agréable, tandis que les Andes et l’Amazonie sont moins recommandées en pleine saison des pluies en janvier.

Sous le ciel vierge du Moyen-Orient, nous profitons de l’hiver comme une brise. Après la chaleur de l’été, l’hiver aux Emirats Arabes Unis (Dubai, Abu Dhabi) et à Oman est apprécié pour ses températures tolérables (autour de 20 degrés). L’ensoleillement est également excellent, avec très peu de jours de pluie. Seules les nuits dans le désert sont fraîches.

Aux Maldives, l’hiver est une saison sèche vécue par la plage. Dans les lagons cristallins, l’eau avoisine les 28°C. Les températures idylliques sont légèrement supérieures à 30°C.

En Océanie, on s’attache à se diriger vers l’Australie-Méridionale (Adélaïde, Melbourne, Sydney, Tasmanie) et sa côte ouest (Perth) : des régions au climat méditerranéen, aux étés secs et chauds sans être caniculaires.

Les étés australs sont tout aussi doux en Nouvelle-Zélande, avec un climat tantôt océanique, tantôt semi-tropical, et alpin sur les sommets.

A lire aussiQuand partir en Nouvelle-Zélande ? Météo et climat… Le meilleur moment par île

Quelles sont les meilleures destinations où partir en Asie en janvier ?

Alors que l’hiver européen s’éternise, un petit vent de paradis souffle sur l’Asie, le sous-continent indien et l’océan Indien. La saison hivernale est agréable en Inde, à l’exception du Ladakh et des régions himalayennes de l’extrême nord, où les températures sont souvent négatives. La côte sud-est et l’extrême sud pourraient être affectées par les dernières pluies de mousson tardives. Mais dans le reste du pays, la météo est clémente et ensoleillée. Un beau soleil d’hiver brille sur le Rajasthan et caresse les palais des Maharajas. Le temps est très sec et il pleut à peine. Cependant, il fait plus frais au nord (températures minimales de 8 à 15-20°C le jour) qu’au sud (températures minimales de 15°C la nuit et températures maximales pouvant dépasser 30°C). A Bombay (Mumbai), on revient à un temps agréablement chaud, tandis que sur les plages de Goa et du Kerala on répète – ou on anticipe – l’été.

Au Sri Lanka, il faut veiller à sélectionner la bonne région. Il y a une petite mousson sur la côte est et dans une moindre mesure au nord. On privilégiera donc la côte ouest et le sud (Colombo) où la température avoisine les vingt degrés. Les deux premiers mois de l’année correspondent au moment où les précipitations sont les plus faibles et où les heures d’ensoleillement sont les meilleures sur l’ensemble de l’île.

À LIRE  Quand partir au Bélize ? Météo, climat, plongée... Le meilleur...

En Asie du Sud-Est, la saison hivernale ressemble à un été doux et ensoleillé. En pleine saison sèche, c’est le moment idéal pour voyager, entre les moussons d’été et la chaleur torride qui débute en mars. Les indicateurs météo sont favorables dans cette région du monde au climat tropical : Birmanie, Thaïlande, Cambodge, Laos, Vietnam.

VOIR AUSSI – « Ça me fait trop peur » : Au Vietnam, les touristes peinent à progresser sur le plus long pont de verre du monde

En Thaïlande, foulez le sable blanc à l’ombre clairsemée des cocotiers sur les îles paradisiaques de la côte d’Andaman et du golfe de Thaïlande. Au Vietnam, le sud sec et ensoleillé est préféré au nord froid (région de Sapa) et au centre du Vietnam, où l’humidité persistante est interrompue par les précipitations.

En Birmanie (Myanmar), la saison sèche, aussi appelée saison « fraîche », est sèche et ensoleillée, chaude sans excès (18 à 33°C). Ici aussi, l’hiver permet d’éviter la saison des pluies d’été et les grandes chaleurs de mars à mai. Il fait plus frais dans les régions montagneuses et autour du lac Inle, plus sec au centre, autour de Mandalay-Rangoon et dans les plaines de Bagan, célèbres pour ses 2000 pagodes.

En janvier, toute la Birmanie est en fête. La première semaine de janvier, les Karens célèbrent le Nouvel An Karen (Nouvel An Kayin) à Myitkyina, la capitale de l’État de Kachin, avec des danses en tenues traditionnelles. Lors de la première pleine lune de janvier (soit le 7 janvier 2023), le temple Ananda, l’un des plus beaux monuments bouddhiques de Bagan, célèbre sa fête : un rassemblement religieux, festif et mondain. Puis, du 14 au 16 janvier, les clans et tribus Naga des villes Naga (Leshi, Lahe et Nanyun, région de Sagaing) célèbrent le Nouvel An en costume traditionnel avec des danses folkloriques et des chants.

En Malaisie on préfère la côte ouest qui est épargnée par la mousson. Aux Philippines, la saison froide prend des allures de paradis dans tout l’archipel. Les sports nautiques s’y pratiquent lorsque le ciel est sec et que les températures sont relativement élevées.

Lire aussi Perfect Cambodge Trip : Le Guide Figaro

Quelles sont les meilleures destinations safari en Afrique en janvier ?

En Afrique, l’hiver au Sénégal apporte le dépaysement et un peu de musique estivale sans températures excessives de 25 à 30°C. On oublie le vrai sens du mot « pluie » sous un ciel invariablement bleu. Le manque de précipitations amène des gazelles, des crocodiles et des pélicans dans les marais.

L’été austral est doux et ensoleillé en Afrique du Sud, mais avec des températures élevées dans la région du désert du Kalahari et du Cap Nord. Les arbres fruitiers fleurissent et la baignade est possible. Pendant cette saison des vacances d’été, des endroits comme Cape Town et le parc Kruger sont très fréquentés. Le Cap accueille le Kaapse Klopse (anciennement le Coon Festival). Ce carnaval coloré du Nouvel An rappelle les esclaves noirs avec des défilés de chars et des costumes colorés.

Les feux sont également au vert pour un safari au Kenya ou en Tanzanie. Le temps est souvent sec, ce qui rend les sentiers de randonnée praticables. Les animaux se rassemblent en grand nombre autour des points d’eau et des sources. Au Kenya, c’est la saison de naissance des zèbres dans le Masai Mara lorsque les flamants roses offrent le spectacle de leur vol au-dessus du lac Nakuru. Les animaux de la savane peuvent être vus en abondance dans le parc national d’Amboseli. En Tanzanie, les gnous et les zèbres migrateurs se rassemblent dans les parcs du nord.

Lire aussi Safari au Kenya : Les six parcs et réserves incontournables

A l’inverse, c’est hors saison en Namibie en raison des températures élevées et de la saison des pluies, mais le Damaraland et le désert du Namib sont épargnés. Lorsque les routes sont praticables, ces conditions assurent la tranquillité et des prix raisonnables dans les lodges. Un autre avantage est que c’est un bon moment pour observer les oiseaux, en particulier dans le parc national d’Etosha.

Enfin, nous ouvrons une parenthèse de fatigue estivale au Cap-Vert, un pays à la végétation luxuriante toute l’année. L’air doux est constant tout au long de l’année et la saison sèche s’étend de novembre à juin, créant des conditions de randonnée favorables même en plein hiver. En hiver, cependant, l’harmattan, un vent chaud et sec soufflant du Sahara, peut créer une brume poussiéreuse qui peut affecter la visibilité mais qui fait le bonheur des véliplanchistes et des kitesurfeurs. Le 6 janvier, les villages (João Galego, Funda das Figueiras et Cabeça dos Tarafes) célèbrent l’Epiphanie avec des chants et des danses.

VOIR AUSSI – Tanzanie : Un guépard se glisse dans une voiture de safari