Où partir en juillet ? Les meilleures destinations touristiques

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Le soleil est à son zénith sur l’Europe. Mais les longues vacances d’été sont aussi l’occasion de se lancer dans un moyen voyage, voire de se lancer dans un long voyage. Des frontières de l’Europe à l’autre bout du monde, découvrez notre sélection des meilleures destinations.

L’été reste la plus belle saison pour parcourir l’Europe, sous le soleil de plomb, même si les prix sont aussi à leur maximum en pleine saison touristique. Que vous fassiez de la randonnée ou que vous choisissiez de rester 100% bord de mer, vous trouverez toujours des routes secondaires pour échapper à la foule estivale. Même pendant la saison de la mousson, vous pouvez trouver des petits morceaux d’Asie assez accueillants, comme la Mongolie, l’Indonésie, certaines parties de la Chine ou le Sri Lanka. Cela peut aussi être l’occasion de partir à l’aventure en famille à la recherche d’une nature sauvage et d’un dépaysement total, en Islande ou en Amérique du Nord, en Bolivie ou en Tanzanie. Il est même possible de skier en juillet, car dans l’hémisphère sud, c’est l’hiver australien.

A lire aussiCovid-19 : où voyager en septembre ? La carte des restrictions, pays par pays

Quelles sont les meilleures destinations où partir au mois de juillet ?

Où partir à la plage en juillet ?

En France, l’heure est à la ruée vers les côtes et leurs plages : la Côte d’Azur, la côte languedocienne (de la Camargue à la côte Vermeille), et la côte atlantique (côte basque, côte d’Argent, etc. ).

La réputation des côtes bretonnes n’est plus à faire. Les côtes de Granit Rose et d’Emeraude, la côte d’Iroise, la côte des Légendes et la côte des Abers regorgent de magnifiques routes touristiques. Juillet est la saison des festivals de musique en plein air, fest-noz et autres fêtes folkloriques. Des formules idéales pour apprendre les danses bretonnes et s’immerger dans la culture celtique.

Pour les assoiffés de soleil, le beau temps règne autour de la Méditerranée, avec des plages couvertes de soleil : Espagne, Portugal, Croatie, Grèce, Italie.

A lire aussi Notre sélection des plus belles plages des îles Canaries

Pour ceux qui recherchent un été frais, on peut le trouver au Pays de Galles, en Angleterre et en Écosse. Avec des températures maximales comprises entre 20 et 28 °C, des précipitations raisonnables et de longues journées, le Royaume-Uni est une excellente destination estivale. Les caprices du ciel britannique font tout leur charme, et le soleil n’est jamais loin, toujours espéré.

Les vents froids de l’été soufflent jusqu’aux confins de l’Europe. Avec la température la plus élevée à nouveau autour de 25°C, les Açores bénéficient de la fraîcheur océanique. L’anticyclone des Açores crée une végétation luxuriante, des lagunes, des geysers et des bains géothermiques.

Trouvons la chaleur dans l’hémisphère sud. C’est une saison sèche sur les plages de La Réunion, et sur les routes des volcans, qui promettent de belles leçons de géologie. L’île est sillonnée de sentiers pédestres faciles pour les familles. La culture créole se retrouve dans les fermes de vanille et de canne à sucre. Entre juin et octobre, durant l’hiver australien, les baleines à bosse parcourent plusieurs milliers de kilomètres depuis l’Antarctique pour rejoindre les eaux chaudes de La Réunion, s’y accoupler et donner naissance à leurs petits.

Lire aussi Que voir à La Réunion ? Volcans, cascades, sommets… Nos dix paradis naturels

A Maurice, l’hiver austral ressemble au printemps, avec 20 à 25 °C en journée. Le centre est plus tempéré, alors qu’il fait plus chaud sur la côte ouest.

A Madagascar, en revanche, la température est douce (autour de 20°C), voire très fraîche au milieu des Hautes Terres. La côte ouest est moins aquatique que la côte est.

Enfin, aux antipodes, la Polynésie française est en plein hiver australien et en saison sèche. C’est le paradis tropical qui s’offre au visiteur, avec des pluies plutôt rares, un soleil largement dominant, et des températures inférieures à 30°C, soit un peu moins chaudes qu’en été. De belles conditions sont réunies pour lézarder sur les plages et explorer les lagons coralliens. Le rêve polynésien s’étend à Bora-Bora et aux atolls du Pacifique Sud.

À LIRE  Top 20 des "Meilleures destinations en Europe" pour partir en vacances en 2022

A lire aussiIle Maurice : 10 plages les plus paradisiaques de la perle de l’océan Indien

Quelles sont les meilleures destinations où randonner en juillet ?

En juillet c’est une belle saison partout en Europe : Europe de l’Ouest (Allemagne, Suisse, Autriche…), et Europe de l’Est (Pologne, Hongrie, République Tchèque, Pays Baltes…). On ne sous-estimera pas le charme mystérieux des Balkans : Albanie, Serbie, Roumanie, Bulgarie, jusqu’à la Grèce et la Turquie. Les randonnées dans les massifs montagneux sont ponctuées d’arrêts dans de petits villages et monastères, avant une pause bien méritée sur les plages de la mer Noire ou de la mer Adriatique.

Aux Açores, camélias, hortensias et azalées fleurissent dans de vertes prairies. Des plages de sable noir ponctuent les côtes découpées. La température de l’eau est toujours autour de 20°, à peine plus fraîche que la température de l’air. À l’intérieur des terres, promenez-vous à travers une végétation luxuriante et des paysages volcaniques, dans des caldeiras et autour de lacs de cratère, ou autour des seules plantations de thé d’Europe. São Miguel, « l’île verte », fait partie de ces confettis de terre isolés du tourisme de masse.

A lire aussiCap pour São Miguel, l’île verte des Açores

Où partir en Asie en juillet ?

Les amoureux de l’Asie au départ en juillet choisiront leur destination avec soin, afin d’éviter la mousson ou la saison des pluies, qui arrose une grande partie du continent.

Les feux sont au vert pour l’Indonésie, radieux sous le soleil, comme Bali et Sumatra. Les côtes nord et est du Sri Lanka (Trincomalee) combinent l’aventure dans des jungles mystiques et des plages avec des vues paradisiaques terrestres, toutes accessibles dans de bonnes conditions climatiques. Il fait un peu plus chaud en Malaisie, où le mercure est un peu au dessus de 30°C, et où l’on aura une légère préférence pour la côte ouest. Quant aux fanatiques de plage à haute dose, ils étendront leur natte dans les criques cristallines des Seychelles, abritées par les cocotiers.

A lire aussiIndonésie : itinéraire, budget, sécurité… Tous nos conseils pour préparer son voyage

A l’intérieur du continent asiatique, juillet août est la saison idéale pour une expédition dans les étendues sauvages et les steppes infinies de la Mongolie sauvage, avec des températures avoisinant les vingt degrés. L’altitude de la chaîne de l’Altaï et de la vallée de l’Orkhon, et la bonne latitude au nord du lac Khövsgöl adoucissent la température estivale. Mais dans le désert de Gobi, elles approchent encore les 40°C en été. Certaines agences proposent des séjours éco-touristiques entre steppe, désert et montagne. Un circuit d’immersion chez les nomades mongols, avec des balades à cheval ou à dos de dromadaire et des nuits sous yourtes, laissera des souvenirs impérissables.

En Chine, on évitera Pékin, où l’air est couvert de brume de chaleur et de pollution atmosphérique, pour voyager plutôt au Nord (en Mongolie Intérieure) et à l’Ouest (Xinjiang, Tibet…).

Lire aussi Chine : province du Guangxi, terre de collines stables

Où partir à l’aventure en famille en juillet ?

L’Islande proposera une leçon de géographie et de géologie sur place, à vivre en famille, lors d’un road trip en van modifié. Nous serpenterons de volcans en geysers et glaciers, avant un moment de détente dans les sources chaudes. L’été est également propice à l’observation du gibier : renards arctiques, macareux, fous de Bassan, et en pleine mer, dauphins, baleines à bosse et colonies de phoques. Le tout sous un soleil de minuit qui ne s’éteint pas, et dans une température d’une quinzaine de degrés.

Nous embarquons pour une croisière du Nord au Sud de la Norvège sur le Hurtigruten, le Norwegian Coastal Express. Il part de Bergen, au Sud, pour remonter jusqu’à Kirkenes, au Grand Nord, en faisant escale de port en port. Des paysages de fjords et de montagnes défilent comme dans un film devant la voie ferrée.

En Amérique du Nord, on prend un bol d’air frais et une nature majestueuse sur les routes de l’Alaska, dans le ruissellement des rivières libres de glace et le silence des montagnes.

L’été est également propice aux voyages dans les prairies et les montagnes du Canada, de l’Est (Québec et Maritimes), à l’Ouest (Alberta, Rocheuses, Vancouver et Colombie-Britannique). Au Québec, s’il fait beau en forêt, le mercure peut flirter avec les 30°C en ville. La météo est propice aux randonnées et aux activités nautiques sur les lacs et rivières. La côte pacifique de la Colombie-Britannique bénéficie d’un microclimat doux et humide, légèrement moins humide et plus chaud à l’intérieur des terres. Dans les Rocheuses, le climat est alpin, et hormis les orages locaux, l’été est relativement ensoleillé.

À LIRE  Retour des paquebots de luxe sur la Côte Vermeille

A lire aussiCanada : chasse au trésor en Alberta sur les traces des dinosaures

Pour un voyage estival dans les parcs nationaux de l’Ouest américain, on privilégiera les parcs les plus septentrionaux, comme Yosemite et Yellowstone. La côte californienne reste magnifique en toutes saisons.

C’est un hiver australien en Amérique du Sud. Au Brésil, la saison se caractérise par une température assez douce d’une vingtaine de degrés. En Equateur, c’est la saison sèche dans la Sierra (la cordillère des Andes) : le climat est tempéré, majoritairement ensoleillé, parfois venteux. Sur la côte pacifique, cette saison sèche est la période la plus froide, mais le garúa s’accroche au ciel. En Bolivie, c’est aussi la saison sèche. Dans les Andes, les journées sont chaudes et ensoleillées, et les nuits beaucoup plus fraîches. Nous préférerons aller vers l’Oriente (Amazonie et plaines orientales) et les vallées tempérées. Dans l’Altiplano, même si le soleil domine, le mercure peut descendre jusqu’à -20°C.

En Afrique, dans la chaleur sans excès de l’hiver australien, la Tanzanie la savane et les plaines sont une destination de choix, tout comme la région des lacs, le Kilimandjaro et la haute jungle tropicale. C’est la grande migration des gnous et des zèbres vers les plaines du Serengeti. Entre les couloirs ouest et nord-est, on peut voir les troupeaux traverser la rivière Mara infestée de crocodiles pour atteindre le Kenya. Dans le sud de la Tanzanie, le parc national de Ruaha est moins fréquenté. Elle est peuplée de buffles, de crocodiles et d’éléphants, d’hippotragues et de koudous.

A lire aussiCap sur la Tanzanie secrète, sur les traces de la faune

Le Kenya et l’Ouganda voisins sont également agréables en début de saison sèche. Les journées sont longues, les pistes sont faciles à franchir, et les animaux bien visibles, regroupés autour des points d’eau. Au Kenya, dans le Masaï Mara, les troupeaux de gnous et de zèbres sont de retour. Dans le parc national d’Amboseli, pendant la saison sèche, les populations de grands herbivores comme les éléphants abondent dans les marais alimentés par les sources du Kilimandjaro. Après la saison des pluies, les plaines du parc de Tsavo West regorgent de fleurs et d’acacias, et l’on peut y voir des espèces rares comme le koudou ou l’oryx. Par douce chaleur, nous débarquerons à l’ombre des cocotiers sur les plages de Mombasa ou de Zanzibar.

A lire aussiSafari au Kenya : les six parcs et réserves incontournables

VOIR AUSSI : En Alaska, il peut faire jour et nuit en même temps.

Où skier en juillet dans l’hémisphère Sud ?

Pour ceux qui aiment aller à contre-courant, pendant l’hiver australien, de nombreuses destinations de sports d’hiver sont ouvertes en Amérique du Sud, dans les Andes. La saison de ski ici s’étend de juin à octobre. Bien sûr, les domaines skiables d’Amérique du Sud ne rivalisent pas avec ceux des Alpes en termes de taille, mais la grandeur des paysages vaut la descente.

En Argentine, on skie en juillet-août dans les Andes patagoniennes et en Terre de Feu. En Patagonie, Bariloche est la station de ski chic d’Argentine. Dans les environs de Bariloche, Cerro Catedral est l’une des destinations les plus célèbres d’Amérique latine, qui propose des pistes pour tous les niveaux ; Le Cerro Bayo, plus petit, est situé à une altitude plus basse. Dans les environs de San Martín de los Andes, enclavé dans la cordillère des Andes, la station de ski de Chapelco est l’une des plus huppées des Andes ; vous pouvez y faire du ski et du snowboard.

Il y a aussi de beaux domaines skiables dans les Andes du côté chilien. El Colorado est la plus proche de Santiago, la capitale du Chili. Valle Nevado forme, avec La Parva, le plus grand domaine skiable d’Amérique du Sud. La hauteur et l’orientation de Valle Nevado garantissent la qualité de la neige. Portillo est la plus ancienne station du continent sud-américain, le berceau du ski au Chili. Dans la région de Pucón, vous pouvez également skier autour du volcan Villarrica, dans un paradis naturel idéal pour le snowboard. Il est possible de skier au sud du Chili.