Parachutisme : ces 3 questions sans réponse

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Quelle vitesse peut-on atteindre sur un saut en parachute ?

Lors d’un saut en parachute, l’accélération, si elle est rapide, reste progressive. Ainsi, les 200 premiers mètres sont parcourus en seulement huit secondes. Dès cet instant, la vitesse est maximale et se stabilise à 55 mètres par seconde, ce qui équivaut à plus de 195 km/h. Et si vous vous demandez si les plus gros vont plus vite, la réponse positive est de se qualifier quand même. Dans l’atmosphère, les objets lourds vont plus vite, car ils sont capables de supporter une plus grande compression d’air. Cependant, la réponse serait non si un saut en parachute était effectué depuis l’espace. En fait, la vitesse ne dépend pas de la masse dans le vide absolu, mais de trois éléments :

Ainsi, si vous décidez de faire un saut en parachute avec Sport Découverte ou tout autre fournisseur de services en tandem, vous irez plus vite que les gens qui le font seuls.

Quels sont les types de parachute qui permettent de sauter à haute altitude ?

Différents types de parachutes peuvent être utilisés lors d’un saut. Personnel, par exemple, qui se divise en deux catégories :

Ce sont ces derniers qui sont généralement utilisés, en raison de leur fiabilité et de leur facilité d’utilisation. Ils vous permettent également de sauter d’une altitude plus élevée. Les voiles sont également fabriquées avec des matériaux synthétiques comme le polyester ou le polyamide. Ils répondent à un cahier des charges rigoureux et peuvent nécessiter entre 20 et 100 heures de travail. En pratique, le frottement de l’air crée une résistance qui permet de ralentir le mouvement vertical d’un saut. Ainsi, une personne tomberait à une vitesse d’environ 200 km/h sans équipement, tandis qu’une avec un parachute la réduirait à 20 km/h.

Tombe-t-on réellement dans le vide ?

Enfin, sachez que nous ne faisons pas vraiment la sourde oreille contrairement à ce que beaucoup pourraient penser. Cette affirmation n’est vraie que dans l’espace, vous sautez donc simplement dans les airs lors d’un saut en parachute, malgré la sensation de chute dans les premières secondes. Concrètement, l’air est considéré comme un fluide. Il transporte et donc ralentit les personnes qui pratiquent le sport du parachutisme, les stabilisant à environ 195 km/h. Le poids est alors compensé par la vitesse terminale.

À LIRE  La Teste-de-Buch : à 84 ans, Marie-Joëlle de nouveau parachutée