Parafouling, un produit antiadhésif pour garder votre coque toujours propre

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Sommaire

Avec nos antifoulings à base de biocide, on ne peut pas vraiment dire que le plaisancier est écolo. Le Parafouling est une solution alternative pour garder la coque des bateaux propre. Un anti-adhérent qui ne rejette rien à la mer. Découverte de ce produit développé en France. 

Prisme est un nouvel acteur sur le marché très concurrentiel des revêtements antifouling. Cette société française, implantée en Auvergne depuis 10 ans, a un chimiste passionné de bateaux. Loin de la mer, le territoire de prédilection de Prisme se situe principalement dans le domaine des produits de construction aux solutions innovantes intégrées au développement durable. Dans un souci d’écologie, elle a développé un additif moteur basé sur les incroyables propriétés du graphène. Et c’est justement en travaillant sur ce composant qu’elle a développé le parafouling.

Un antifouling à base de graphène

Le parafouling consiste en du graphène encapsulé dans un type de résine. Ce n’est ni une résine époxy ni une résine polyester, mais ce qu’on pourrait appeler un polymère minéral après réaction. Il peut être classé dans la famille des silicates greffés. Pour faire simple, on pourrait parler de gel de silice ou de « verre liquide ». En séchant, les molécules de silicate se greffent pour former un réseau cristallin. Le produit, après séchage, forme un revêtement totalement imperméable et imperméable. Au final on obtient une sorte de « glaçage » de la coque.

Un vernis antifouling transparent

En fait, le parafouling est un type de peinture transparente qui est appliquée sur toutes les surfaces dans un film ultra-mince. La couverture est de 30 à 40 m2 par litre. Et cela ne nécessite qu’une seule couche de peinture. Il s’applique avec un chiffon en microfibre ou un rouleau en mousse. Ainsi, une bouteille de 750ml peut recouvrir la coque d’un bateau de 12-14m. Idéalement, il s’applique sur une coque neuve, mais il est également possible d’appliquer du parafouling sur un bateau d’occasion dans le cadre d’un refit en enlevant les anciennes couches antifouling.

À LIRE  L'édition spéciale "Point" Grand Tour : Londres côté Shoreditch

Un produit écolo

En l’absence de biocides, ce produit ne nuit pas à la faune environnante. Encapsulé dans sa « résine » il ne repousse rien dans l’eau. Sa surface est si dure qu’aucun film bactérien n’y adhère. On comprend donc que pour nettoyer la coque il faut naviguer et qu’un simple coup d’éponge suffit à lui redonner son aspect d’origine.

Prisme annonce pour le moment une durée de vie de 2 ans sans nouvelle couche de produit. Elle annonce ce retard faute de tests prolongés… 750 ml de produit sont en vente à 300 € HT. C’est à peu près le prix de 2 couches d’antifouling conventionnel, mais on dit qu’il dure deux fois plus longtemps.