Paris. Violée aux urgences, une patiente porte plainte contre le…

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Une femme de 34 ans a été agressée sexuellement aux urgences de l’hôpital Cochin, à Paris (XIVe arrondissement), le 28 octobre, ont révélé jeudi Le Parisien et RMC. Ses avocats ont porté plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Un sans-abri est un suspect.

Dans la nuit du 27 au 28 octobre, Isabelle*, ivre, tombe sur la tête après avoir quitté une péniche sur les bords de Seine. Elle a été amenée à l’hôpital de Cochin, aux urgences peu après 1h du matin. Soignée, elle est installée dans un box pour se reposer et rester sous surveillance médicale. Mais vers 4 heures, elle a été réveillée par « une violente douleur ». Un homme « la pénètre grossièrement avec les doigts de sa main ». L’homme s’enfuit.

La responsabilité de l’hôpital en question

L’homme a été interpellé peu après, avec la carte bleue de sa victime, par un équipage de la brigade anti-criminalité. Selon les premiers éléments de l’enquête, il serait présent sur le quai lors de la chute d’Isabelle. Il a été amené aux urgences peu de temps après, confus. Selon les tests, il était sous l’emprise de stupéfiants. Des images de vidéosurveillance le montrent « errant de pièce en pièce ».

Agé de 22 ans selon l’identité qu’il a donnée, « il est défavorablement connu des services », explique la source proche du dossier. Il a été inculpé et placé en détention provisoire dans le cadre d’une information judiciaire ouverte le 30 octobre pour viol commis par personne sous l’emprise de stupéfiants, vol et escroquerie, selon une source judiciaire.

Le suspect, connu sous plusieurs identités, était soumis à deux obligations de quitter le territoire (OQTF) sous deux noms différents, la dernière datant de juillet, selon des informations de RMC et Le Parisien confirmées de sources policières.

À LIRE  Un cabinet dentaire innovant où faune et flore se côtoient | VIVA MÉDIA

Les avocats d’Isabelle ont porté plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui », mettant en cause la responsabilité de l’établissement de santé. « C’est un double choc pour cette jeune femme, explique Me Laura Abecassis à RMC. Au traumatisme de l’agression elle-même s’ajoute le fait qu’elle a été commise dans un endroit où elle n’aurait jamais imaginé être en danger. »

L’AP-HP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris) « confirme l’agression d’un patient par un patient dans la nuit du 27 au 28 octobre 2022 dans le logement du service d’admission des urgences de Cochin-Port Royal mais ne se prononce pas sur une enquête en cours.