Pénurie de gaz, délestage, reconversion : ce à quoi les industries françaises pourraient être confrontées cet hiver

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Engagée dans un accord européen visant à réduire de 15 % les besoins en gaz de l’UE, la France organise un plan de bataille pour atteindre cet objectif. Elle demande notamment aux industriels de proposer des solutions pour réduire leur consommation. Au risque de subir des coupures de gaz en cas de pénurie cet hiver.

28% du gaz consommé par les industries énergo-intensives

Depuis des mois, le terme « sobriété énergétique » est martelé quotidiennement. Impossible d’échapper aux économies d’énergie à l’heure où toute l’Union européenne redoute une pénurie de gaz dès l’hiver prochain.

Les industriels doivent jouer un rôle décisif dans cette politique d’avenir. Actuellement, 28 % du gaz est consommé par les industries énergivores en France. Le ministère de l’Economie, des Finances et de la Redressement a précisé à tous les industriels que l’objectif de réduction de 15% de la consommation de gaz entre août 2022 et mars 2023 les concernait en priorité.

Plusieurs secteurs sont donc appelés, dès maintenant, à prendre en compte cette urgence. Le 10 juillet, lors des 22e Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, plusieurs chefs d’entreprise ont assuré qu’ils étaient prêts à participer à l’effort national afin d’éviter le point de rupture. La France s’approvisionne à 17 % en gaz auprès de la Russie. Si le pays décide de couper complètement ses exportations vers l’Union européenne, ce manque à gagner ne pourra être compensé.

A rappelé Bruno Le Maire, le Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance lors de cette rencontre avec des chefs d’entreprises. Le message est clair.

Ces industries menacées par le délestage

Les industries les plus énergivores sont donc appelées à faire un effort dès maintenant. Dans le cas contraire, ils pourraient subir des délestages importants en cas de pénurie avérée de gaz durant l’hiver 2022.

Les stocks de gaz de la France sont actuellement remplis à 79,35 %, selon les dernières données de l’Inventaire agrégé des stockages de gaz (AGSI) établi au 1er août 2022. L’objectif est d’atteindre 100 % des capacités d’ici novembre pour répondre à la demande hivernale. L’économie d’énergie est donc une urgence incontournable pour les industriels.

Le gouvernement et les principaux acteurs de ce type d’industrie réfléchissent déjà à une liste de secteurs considérés comme non prioritaires. Ces industries désignées pourraient être concernées par des opérations de délestage afin d’assurer les besoins en gaz des industries dites « essentielles ». Les industries liées à la santé, à l’alimentation ou encore à la défense nationale pourraient être priorisées, a expliqué Nicolas de Warren, président de l’Union des industries utilisatrices d’énergie (Uniden) lors d’une intervention sur la chaîne BFM Business. .

D’autres entreprises, qui pourraient résister au choc en cas de rupture d’approvisionnement en gaz, seraient affectées par les coupures. Les industries qui ont l’inventaire nécessaire pour terminer l’année pourraient bien subir des délestages. Mais aussi, les cimenteries qui ont la possibilité d’utiliser des stocks de combustibles solides de récupération (CSR). Ce sont de gros granulés obtenus à partir de déchets non dangereux. La production de métaux et de verre pourrait, quant à elle, être considérée comme moins urgente.

Mais là encore, si ces industries pouvaient survivre à un délestage, elles en paieraient les lourdes conséquences à long terme. Les verriers européens craignent que leurs chaînes de production et d’approvisionnement ne soient compromises par une pénurie de gaz. Les cimentiers font de leur mieux pour accumuler de la RSE, mais la perte de gaz impactera quoi qu’il arrive leur productivité.

Les 5 000 entreprises françaises recensées par le décret du 8 avril 2022 et dont la consommation dépasse cinq gigawattheures par an ont été interrogées pour savoir quel impact aurait une opération de délestage sur leur production. Le questionnaire envoyé par les préfectures permettra de savoir si cette option est possible et pour combien de temps.

Les industries françaises se tournent vers d’autres sources d’énergie

Si de nombreux acteurs des industries énergivores se sont engagés à participer à l’effort européen, ils tentent aussi de trouver des alternatives pour ne pas trop ralentir leur production.

C’est le cas de Michelin, un fabricant de pneumatiques. Florent Menegaux, président du groupe français, a expliqué depuis Aix-en-Provence à Reuters que leurs unités de production européennes avaient choisi de convertir leurs chaudières pour qu’elles fonctionnent à la fois au gaz et au fioul. Comme le géant du pneumatique, d’autres constructeurs ont réfléchi à ce procédé, pour ne plus dépendre de l’essence et se tourner vers le pétrole en cas d’urgence.

L’électricité est aussi une alternative, mais très limitée. Car il faut rappeler qu’une partie de l’électricité consommée en France est produite à partir de gaz. L’électricité est également un problème. EDF rencontre des difficultés majeures avec son parc nucléaire. Actuellement, 27 réacteurs sur 56 sont à l’arrêt. La production d’électricité par le nucléaire est donc à un niveau très bas.

À LIRE  Prix ​​de l'énergie : comment se protéger des hausses sauvages

Le gouvernement français tente des plans de sauvetage, notamment en levant certaines contraintes sur la production d’énergies renouvelables. Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique a annoncé le 28 juillet plusieurs mesures d’urgence pour relancer la production d’énergies renouvelables. L’électricité produite par les parcs éoliens est aujourd’hui l’une des priorités de la France.

Les solutions les plus connues sont le bois, l’électricité ou le gaz. Une autre alternative économique et confortable, moins connue mais la plus efficace, est le réchaud à mazout mobile. Et ce, même si la pièce n’a pas de branchement électrique.

Pourquoi Allons-nous manquer d’électricité ?

La production de centrales électriques au pétrole et au gaz est devenue très coûteuse. De plus, le parc nucléaire français a affiché une faible disponibilité tout au long de l’été. L’hiver prochain, des difficultés d’approvisionnement en gaz naturel pourraient empêcher totalement ou partiellement la production d’électricité.

Pourquoi la crise énergétique ? La crise énergétique mondiale de 2021-2022 est une pénurie d’énergie dans le monde, provoquée en 2021 par la forte reprise économique mondiale après la récession liée à la pandémie de Covid-19 à partir de 2020, puis amplifiée à partir de mars 2022 par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Pourquoi manquerez-vous d’électricité ? La France pourrait manquer d’électricité lors des pics de consommation cet hiver. En cause : la faible disponibilité des centrales nucléaires, la sécheresse qui a réduit la capacité des barrages hydroélectriques, et dans une moindre mesure les restrictions de gaz imposées par la Russie.

Pourquoi il ny a plus d’électricité ?

Tout d’abord, la guerre en Ukraine et l’arrêt des livraisons de gaz à la France par la Russie ont rendu incertain l’approvisionnement de cette énergie. D’autre part, les problèmes de corrosion qui ont affecté les centrales nucléaires ont réduit la production d’électricité nucléaire.

Pourquoi une crise électrique ? En raison d’une combinaison de conditions défavorables, qui impliquent une demande croissante de gaz naturel, une diminution de l’approvisionnement des États-Unis, de la Norvège et de la Russie vers les marchés européens, une moindre production d’électricité par des sources d’énergie renouvelables telles que le vent, …

Quel est le problème de l’électricité ?

L’un des problèmes électriques les plus courants est la panne électrique liée à la lumière. Si votre disjoncteur est allumé et qu’un fusible a grillé dans une prise de courant, il y a de fortes chances que ce soit parce qu’une ampoule a grillé. Cela a déclenché une protection électrique au niveau du panneau électrique.

Pourquoi problème d’électricité ? Pourquoi allons-nous soudainement manquer d’électricité ? Et pourquoi est-ce si cher ? La première raison est la guerre en Ukraine, qui a fait monter en flèche le prix du gaz. Ce qui renchérit mécaniquement le prix de l’électricité car une partie du courant est produite dans des centrales au gaz.

Pourquoi la France n’a pas assez d’électricité ?

Manque de production d’électricité en France Surtout, le pays fait actuellement face, au pire moment possible, à une disponibilité historiquement faible de son parc nucléaire, liée entre autres à un manque de corrosion aux causes et à l’évolution encore inconnues.

La France produit-elle suffisamment d’électricité ? En effet, la France est généralement le premier pays exportateur d’électricité en Europe (devant l’Allemagne) grâce aux faibles coûts variables de son parc de production (nucléaire, hydraulique, éolien et solaire) qui la rendent particulièrement compétitive.

Est-ce qu’il y aura des coupures d’électricité cet hiver ?

« Dans les scénarios les plus probables, il n’y aura pas de coupes » cet hiver, a estimé Elisabeth Borne lors de sa conférence de presse consacrée à la crise énergétique et à la flambée des prix.

Comment se préparer aux coupures de courant ? Écoutez la radio (à piles ou à manivelle, ou dans votre voiture) pour les dernières informations et recommandations des autorités. Préférez les torches aux bougies. Si vous utilisez des bougies, placez-les dans un bougeoir et sur une surface incombustible. Ne les laissez jamais sans surveillance.

Pourquoi risquons-nous des coupures d’électricité cet hiver ? Électricité : les difficultés d’EDF à rallumer ses réacteurs maintiennent la pression pour cet hiver. Le temps doux, la baisse de la consommation et les réserves de gaz favorables excluent le risque d’une panne de courant à court terme.

Quand ils vont couper l’électricité ?

Peut-on couper l’électricité en hiver ? En France, la loi interdit aux fournisseurs d’électricité de couper le courant pendant ce qu’on appelle la trêve hivernale. Cette période court du 1er novembre 2021 au 31 mars 2022.

Est-il légal de couper l’électricité ? Tout d’abord, avant de vous lancer, sachez que la réponse à cette question est : oui. Votre fournisseur d’énergie a parfaitement le droit de couper l’électricité ou le gaz de votre domicile si vous êtes en défaut de paiement.

Comment éviter les coupures de courant ?

Évitez également de brancher trop d’appareils gourmands en énergie en même temps, car les pannes de courant peuvent être liées à une surcharge électrique. Veillez également à ne jamais mettre une source d’électricité en contact avec de l’eau.

Comment se préparer aux coupures de courant ? Débranchez vos appareils électriques pour éviter une surcharge électrique lors du rétablissement du courant ; éteignez correctement votre ordinateur avant l’heure d’arrêt prévue. Rechargez votre téléphone portable (mais gardez à l’esprit que le réseau mobile et fixe peut être perturbé).

Qu’est-ce que la France achète en Ukraine ?

Les importations de biens français vers l’Ukraine sur 9 mois de 2021 se composaient principalement de produits chimiques divers (15,0%), de moyens de transport terrestres autres que ferroviaires (11,9%), de produits pharmaceutiques (10,7%), de réacteurs nucléaires, de chaudières et de machines (8,6% ), huiles essentielles…

À LIRE  [REVUE] Warhammer 40000 : Darktide, A Vermintide 2 with Guns

.

Comment payer moins cher sa facture d’électricité ?

Utilisation raisonnée des appareils électriques

  • Évitez la veille.
  • Profitez au maximum de la chaleur des plaques chauffantes.
  • Dirigez-vous vers les heures creuses.
  • Utilisation de machines à laver et sèche-linge.
  • Évitez l’éclairage continu et la surchauffe.

Comment payer moins cher avec Linky ? L’option tarifaire heures pleines/heures creuses peut être installée sur votre compteur Linky. Elle vous permet de payer moins cher le prix de votre électricité à certaines heures. Ceux-ci sont en dehors des pics de consommation.

Comment faire baisser vos mensualités EDF ? Vous pouvez le faire, une fois par an, en vous rendant directement dans votre Espace Client rubrique Mes Factures > Consulter et gérer l’échéancier de paiement. Il vous suffit de cocher la case « Modifier le planning » de votre compte mensuel.

Qui fournit le gaz aux Pays-bas ?

Les Pays-Bas utilisent actuellement environ 40 milliards de mètres cubes de gaz naturel, dont environ 6 milliards de mètres cubes provenaient de Russie selon le gouvernement, soit environ 15 % de ses approvisionnements en gaz.

Où la France fournit-elle du gaz ? La Norvège, qui est le principal fournisseur de gaz naturel avec 36 % des importations. Un chiffre qui a eu tendance à augmenter ces dernières années. La Russie, au cœur des tensions actuelles concernant l’approvisionnement en gaz, qui fournit environ 20 % du gaz.

Quel pays fournit le plus de gaz à la France ? La Norvège reste le premier fournisseur de la France (36 % des entrées brutes totales), devant la Russie (17 %), l’Algérie (8 %), les Pays-Bas (8 %), le Nigeria (7 %) et le Qatar (2 %).

Quel pays fournira du gaz à la France en 2022 ? La Norvège est le premier fournisseur de gaz du pays avec 36 % des entrées brutes. La Russie arrive derrière avec 17%, suivie de l’Algérie et des Pays-Bas à 8%, et enfin du Nigeria (7%) et du Qatar (2%).

Qui fournit le pétrole en Ukraine ?

Ukrnafta est la principale compagnie pétrolière et gazière ukrainienne. Privatisée en 1994, elle revendiquait en 2014 une part de marché de 69 % dans la production nationale de pétrole et de 8,6 % dans la production de gaz. Elle est contrôlée à plus de 50 % par la société d’État Naftogaz.

Pourquoi l’Ukraine ne ferme-t-elle pas le gazoduc ? Un premier conflit éclate en mars 2005 et culmine le 1er janvier 2006, avec le refus de Gazprom d’approvisionner les gazoducs ukrainiens suite à un désaccord sur le prix du transit par les gazoducs ukrainiens. Le conflit a été résolu le 4 janvier 2006 suite à un accord préliminaire entre la Russie et l’Ukraine.

Qui approvisionne l’Ukraine en gaz ? La Russie fournit à l’Ukraine environ 60 % du gaz que ce pays consomme, soit 30 à 35 milliards de mètres cubes par an sur un total de 55 milliards [2] 4.. Conséquence de cette dépendance, la dette ukrainienne à l’égard de Gazprom a atteint des proportions énormes.

Quelle ressource y A-t-il en Ukraine ?

En 2019, le pays est le 7e producteur de minerai de fer (réserves 28 milliards de tonnes), le 8e producteur de manganèse (réserves 3 milliards de tonnes), le 6e producteur de titane, le 7e de graphite et le 8e d’uranium. .

Quelle est la richesse de l’Ukraine ? L’Ukraine possède des richesses agricoles, des richesses naturelles qu’elle a exploitées et développées fortement ces dernières années. Julien Vercueil ajoute qu’elle possède également des richesses minérales, telles que des réserves de charbon, de minerai de fer et de gaz naturel.

Qu’est-ce qui intéresse la Russie en Ukraine ?

La réponse la plus évidente est le retour de la grande Russie. Le maître du Kremlin veut rétablir une zone de protection autour de son pays et il s’agit d’une zone d’influence sur les pays de l’ex-URSS, dont faisait partie l’Ukraine mais qui a accédé à l’indépendance en 1991 (90% des Ukrainiens ont voté dans cette direction).

Pourquoi le conflit entre la Russie et l’Ukraine ? Le Kremlin avait fait de la conquête du Donbass, en vue de son annexion, son principal objectif dans son « opération militaire spéciale ». Officiellement, il s’agissait de « libérer » cette région industrielle, au cœur d’un conflit sanglant entre l’Ukraine et la Russie qui dure depuis près de dix ans.

Est-ce qu’il y a du pétrole en Ukraine ?

Les réserves de charbon sont abondantes : l’Ukraine se classe au 8e rang mondial avec 3,2 % des réserves mondiales, mais sa production ne couvre que 55 % de sa consommation. Il dispose également de gisements de pétrole et de gaz qui couvrent respectivement 18% et 70% de la consommation du pays.

Quel est le fournisseur d’électricité le plus fiable ?

Fournisseur historique d’électricité, EDF est encore aujourd’hui le fournisseur le plus choisi par les consommateurs pour la souscription de contrats d’énergie. Notre avis sur ce fournisseur, la qualité de son service client et de ses offres.

Quel fournisseur d’électricité choisir pour 2022 ? Comment choisir entre les différents fournisseurs alternatifs concurrents et l’ancien monopole d’EDF au tarif réglementé. Dans le classement des fournisseurs d’électricité les moins chers 2022, Vattenfall arrive en tête, suivi par OHM Energie et TotalEnergies.

Quel est le fournisseur d’électricité le plus sérieux ? En 2021, Mega Energie a reçu le prix du meilleur fournisseur d’électricité et de gaz naturel, Mint Energie du meilleur fournisseur d’électricité et ilek a ex aequo avec Planète Oui le titre de meilleur fournisseur vert.

Quel est le fournisseur d’énergie le moins cher ? En 2021, les vainqueurs sont Mint Energie, Mega Energie et ilek/Planète Oui à égalité.