Permis de conduire : Lepermislibre, By Car Simone, Ornikar…

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Ils attendaient cela depuis longtemps. Après l’Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine, la Paca et l’Auvergne Rhône-Alpes, l’Ile-de-France, le Loiret et l’Eure-et-Loir arrivent sur le site d’inscription à l’examen de conduite RDV permis à partir du 1er novembre. Les plus importantes plateformes d’auto-écoles en ligne regroupées au sein de la Fenaa (Fédération des enseignants et des auto-écoles du futur) peuvent donc concurrencer directement le réseau traditionnel. Car si Lepermislibre, En Voiture Simone et Ornikar ont enregistré une forte croissance du nombre d’élèves ces deux dernières années, « cela pourrait être encore plus fort s’il n’y avait pas ce problème d’appel à l’épreuve pratique, insiste Benjamin Gaignault, co-fondateur d’Ornikar. Selon la réglementation, ce délai d’attente ne peut excéder deux mois, alors que pour les auto-écoles en ligne il faut compter un an à Paris, contre cinq mois dans une auto-école classique.

Des délais d’attente très longs qui découragent les candidats

Forcément, ces nouveaux venus dénoncent une inégalité de traitement. « Nos élèves sont victimes de discrimination, estime Romain Durand, le co-fondateur et directeur général de Lepermislibre. Certains nous quittent au profit d’une auto-école bien établie qui les fait miroiter d’un coup de fil. » En fait, ces agences ont des quotas plus importants de places aux examens. Cependant, plus les délais d’attente sont longs, plus le risque d’abandon des candidats est grand, car leurs chances de réussir l’examen sont réduites. A part maintenir leurs acquis en proposant des heures de conduite pour un prix compris entre 40 et 60 euros. Romain Durand voit dans cette extension à désormais 66 départements en France du site de permis RDV l’opportunité de « mettre les candidats sur un pied d’égalité ».

À LIRE  Pourquoi acheter sa voiture électrique d'occasion chez un concessionnaire ?

Lire aussi Permis de conduire : comment choisir son auto-école

Une égalité de traitement avec les auto-écoles traditionnelles

La plateforme gérée par le gouvernement supprime efficacement tout favoritisme en traitant les demandes d’inscription aux examens selon le principe du premier arrivé, premier servi. Et il fonctionne! Co-fondateur d’En Voiture Simone, Edouard Rudolf note qu’à Lyon, par exemple, le temps d’attente moyen pour passer l’examen a été ramené de huit mois à trois semaines par permis RDV. Ce retard n’est plus que de quelques jours à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nice et Montpellier. De quoi renforcer l’attractivité des nouvelles auto-écoles, qui, selon l’UFC Que Choisir, rémunèrent la formule « Code de la route et 20 heures de conduite » en moyenne 54% moins chère. Son secret ? Les frais de fonctionnement s’étalent sur plusieurs centaines de milliers d’élèves, « quand une auto-école traditionnelle en accueille 70 à 80 par an », explique Romain Durand. Et pas de loyer, bien sûr.