Plages, volcans, villes et villages baroques : les plus beaux endroits à visiter en Sicile

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

La plus grande des îles d’Italie est incroyablement riche : de Palerme à l’Etna, de la réserve du Zingaro à Syracuse, notre sélection des lieux les plus importants à voir en Sicile

Façades baroques de Noto ou de Syracuse. Vestiges de la Grèce à Agrigente. Le magnifique Etna et l’archipel volcanique des îles Eoliennes, sans oublier les baies limpides de la réserve du Zingaro. La Sicile, la plus grande des îles méditerranéennes, se découvre dans toute sa splendeur en toutes saisons.

Lire aussi Quand partir en Sicile ? Météo, climat, températures… ce que vous devez savoir

Palerme

La capitale de la Sicile change progressivement. Les rues piétonnes et les places se multiplient, les marchés, comme Ballarò ou Capo, proposent de délicieuses expériences de street food sans que la ville ne perde son âme. Palerme reste colorée avec de fantastiques palais délabrés, d’innombrables églises, dont l’incontournable Chapelle Palatine et Martorana, des points de vue élevés et des quartiers populaires en plein essor comme Kalsa.

Que faire : Montez dans la jolie ville de Monreale, au-dessus de Palerme, pour sa cathédrale du XIIe siècle recouverte de mosaïques dorées, chef-d’œuvre absolu de l’architecture arabo-normande.

Lire aussi En Sicile, un voyage au carrefour des charmes de la Méditerranée

Cefalù

A 70 km à l’est de Palerme, cette petite station balnéaire de carte postale est nichée sous un impressionnant rocher, La Rocca, à côté d’une belle plage de sable doré, où des bateaux colorés attendent de mettre les voiles (vous ne serez pas seul en été) . Cefalù abrite une cathédrale normande aux allures de forteresse située sur la place principale. Il faut se perdre dans les ruelles escarpées, bordées de palais baroques jouxtant des maisons de pêcheurs où pend le linge, admirer la vue sur la mer, s’immerger dans la mer cristalline et déguster une glace dans le vieux port.

Incontournable : Promenade Rocca avec de bonnes chaussures de marche pour admirer Cefalù d’en haut.

La Vallée des temples d’Agrigente

Située sur la côte sud de la Sicile, Agrigente abrite un trésor archéologique : douze temples grecs construits entre le VIe et le IIe siècle av. Situés sur un promontoire face à la mer, couvert d’amandiers, d’agaves et d’euphorbes, les temples sont très bien conservés pour certains, comme le temple de Junon, Concord et Hercule, tandis que d’autres ne comportent que quelques colonnes. La beauté du site, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, est unique, surtout au petit matin avant l’arrivée des bus touristiques.

À LIRE  Les plus beaux villages de France en Corrèze

A faire : se baigner dans la Scala dei Turchi, une falaise calcaire d’une blancheur immaculée, contrastant avec la mer turquoise, à quelques kilomètres d’Agrigente.

Lire aussi Dix plus belles îles d’Europe

Les villes baroques

Au sud-est de la Sicile, plusieurs villes surprennent par leur architecture baroque d’une grande homogénéité, puisqu’elles ont toutes été reconstruites au XVIIIe siècle après un tremblement de terre dévastateur. Avec ses constructions en calcaire richement décorées, Noto, surnommée le « jardin de pierre », en est l’un des meilleurs exemples. Quant à Raguse, elle transporte le visiteur dans une autre époque. Située sur une colline rocheuse, Modica mérite aussi ses belles églises baignées de soleil.

Que faire : circuit via Scicli, situé dans une vallée, tout aussi belle que ses voisines, mais moins touristique.

Réserve naturelle du Zingaro

À l’ouest de Palerme, entre les villages de Scopello et San Vito Lo Capo, cette réserve de 1 700 hectares couvre 7 km de côtes. Réputée pour être l’un des endroits les plus sauvages de Sicile, la réserve abrite une flore extrêmement riche et de nombreuses espèces d’oiseaux. Parmi les nombreux sentiers, celui qui longe la mer débouche sur des baies enchanteresses. Si les plus proches de Scopello sont souvent bondées, il suffit de s’en éloigner pour trouver le paradis.

Que faire : découvrir Tonnara di Scopello, un ancien haut lieu de la pêche au thon, transformé en musée à ciel ouvert, situé dans une baie d’une beauté exceptionnelle.

A lire aussi Des Abruzzes à la Sicile, les plus beaux trains touristiques pour parcourir l’Italie à vapeur légère

Syracuse

La ville natale d’Archimède mérite d’être visitée en premier lieu dans son centre historique, Ortigia, situé sur un îlot relié au continent par un pont. Vous devez vous promener dans ses rues étroites, jusqu’aux vestiges du temple d’Apollon, en admirant les façades ornées des palais baroques, dont les plus beaux se trouvent sur la Piazza del Duomo. Dans la ville nouvelle, le parc archéologique Neapolis et son magnifique amphithéâtre romain sont incontournables.

A faire : une promenade bucolique entre les tombes troglodytes de la nécropole de Pantalica, entourée de gorges verdoyantes et de profonds ravins.

Iles Éoliennes

Situées le long de la côte nord de la Sicile, ces 7 îles mythiques ont de quoi satisfaire toutes les envies. Les plongeurs seront attirés par les épaves gréco-romaines de Filicudi, tandis que sa voisine Lipari séduira les voyageurs en quête de silence et de beauté sauvage. Les alpinistes s’amuseront sur les sentiers escarpés du plat salé, et ils se rafraîchiront en dégustant la malvoisie locale. A Vulcain, les amateurs de chaleur se plongeront dans des bains de boue sulfureuse, car toutes les îles sont volcaniques, bien que le Stromboli soit le seul volcan actif.

À LIRE  Essaouira : nos dix hôtels préférés à moins de 150 euros la nuit

Que faire : Admirez les explosions nocturnes du Stromboli se refléter dans la mer calme à bord.

Réserve naturelle des marais salants de Trapani et Paceco

Entre Trapani et Marsala se trouvent quelques-unes des dernières salines actives de Sicile, exploitées depuis l’époque des Phéniciens. Cette zone de 1 000 hectares est constituée de mares qui changent de couleur en fonction de la salinité. Le ciel bleu intense met en valeur la blancheur des tas de sel, qui brillent comme neige au soleil. Le WWF organise des visites du site, qui abrite de nombreux hérons et un musée du sel informatif installé dans un ancien moulin.

Que faire : Prenez un ferry pour la petite île de San Pantaleo, qui abrite les vestiges de la ville de Mozio, une ancienne colonie phénicienne.

Etna

Actif depuis plus de 500 000 ans, le plus haut volcan d’Europe domine la côte orientale de la Sicile à une altitude de 3 350 mètres. Vous pouvez sentir son grondement et observer ses vagues éruptives depuis Catane ou Taormina. Si de nombreux volcanologues écoutent son souffle, alpinistes confirmés ou touristes curieux peuvent l’escalader. Le téléphérique descend à 2 500 m d’altitude, où il est possible de continuer en 4×4 ou à pied jusqu’à 2 800 m sans guide ou jusqu’au sommet avec un guide expérimenté.

Que faire : déguster des vins dans un célèbre domaine viticole sur les pentes de l’Etna.

Gorges de l’Alcantara

Situé à moins de 20 km au nord de Taormina, ce canyon a été creusé par de nombreuses coulées de lave, refroidies par le passage des eaux glacées de la rivière Alcantara pendant des milliers d’années. Ce phénomène a formé des parois étroites de plusieurs dizaines de mètres de haut et des concrétions aux formes oniriques. La gorge la plus célèbre et la plus impressionnante est située à Fondaco Motta, elle s’étend sur 6 km, dont seuls les 3 premiers sont facilement praticables.

A faire : Essayez le body rafting équipé d’une combinaison et d’un casque. Sensations garanties.