Point S se lance dans la vente de voitures

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Publié le 20 juillet 2022 à 11:46

Pneus, entretien, réparations, pare-brise… Point S s’est occupé de la voiture sous toutes ses coutures, après la vente. Le réseau français indépendant gagnant, avec 624 centres, veut désormais aussi vendre des véhicules zéro kilomètre ou deuxième.

Le nouveau concept Point S Vente Auto, le septième du genre après le lancement de Point S Glass en 2019, et de Point S Ecomobilité en 2022 (dédié aux deux-roues électriques), repose sur une collaboration d’approvisionnement avec Starterre, une autre entreprise lyonnaise. . .

Le spécialiste secondaire multimarques depuis 1992 dispose d’un stock de 2 500 véhicules et construit actuellement un centre de reconditionnement de 9 000 m2 pour l’expertise et la réparation de voitures.

Garantie et reprise

Garantie et reprise

Point S revendique des conditions commerciales similaires à celles des revendeurs. Les ventes seront garanties par une garantie « même fabricant » d’un an, jusqu’à 36 mois supplémentaires. Les clients pourront également profiter de la reprise de véhicules plus anciens. Et Point S les guidera vers le registre et créera une carte grise. Les stocks, progressivement complétés avec d’autres acteurs du secteur, ainsi que la couverture, seront regroupés sur le portail national.

La marque compte 5 700 points de vente dans 50 pays suivant sa stratégie de diversification. « C’est aussi une réponse à la demande des clients qui souhaitent de plus en plus avoir accès à plusieurs services au même endroit », explique le directeur des opérations, Joël Arandel.

Le groupe veut transformer ses 200 centres en vente de voitures d’ici 2025, au moins 2 000 transactions par an. « C’est une nouvelle et passionnante source de développement. C’est un métier différent, mais nous avons un chemin à parcourir », a déclaré le directeur général Christophe Rollet. Si 150 membres vendent déjà localement, l’enjeu est « d’harmoniser les activités avec la puissance du réseau ».

À LIRE  Perpignan : les ventes de voitures sont sur le point de manquer de carburant, la pénurie menace le marché secondaire

Le groupe, qui a atteint 576 millions d’euros de chiffre d’affaires en France en 2021, veut capitaliser sur la bonne forme du marché de l’occasion, en hausse de 15% en 2021. D’autres PME prospèrent sur le reconditionnement, comme Breton Bodemer et Nordiste Sinéo. . Mais attention, les champions de la vente en ligne, Aramis, Cazoo, Auto1 ou Carvana, ont eu des chocs en Bourse depuis le début de l’année.

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Inflation, hausse des taux d’intérêt, Ukraine et incertitude politique actuelle, les chocs se multiplient. Pour prospérer dans un environnement de plus en plus complexe, les compétences éditoriales des Echos sont précieuses. Chaque jour, nos enquêtes, analyses, chroniques et éditoriaux accompagnent nos clients, les aident à comprendre les mutations qui bouleversent notre monde et les préparent à prendre les meilleures décisions.