Pourquoi Fioul 83 cible le marché des yachts

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Il est presque transparent et surtout, inodore. Ce ne sont pas les seuls trésors qui ont attiré le capitaine du bateau Lammouche.

Un sauvetage propre est désormais l’objectif de nombreux propriétaires, des yachts aux yachts de luxe comme celui qui a accosté lundi dernier dans le port de La Seyne-sur-Mer géré par Toulon Provence Méditerranée. Le carburant Var Fioul 83 a fait mouche. Déjà distributeur depuis deux ans de biocarburants à base d’huile de colza pour ses clients itinérants, l’entreprise fondée par les frères Falaize basée à La Crau s’approvisionne depuis le mois dernier auprès du fournisseur anversois en Cristal Power XTL 100.

Carburant alternatif

Obtenu en recyclant l’huile de cuisson usée traitée à l’hydrogène en raffinerie, ce carburant alternatif assure à ses utilisateurs une réduction de 90% des émissions de gaz à effet de serre, réduit de 80% les émissions de fumées noires du même coup, il fabrique ces moteurs en or. dans les mers presque calmes.

« Nous sommes sur le point d’avoir un troisième bateau et nous voulons respecter l’environnement, mais nous ne savons pas vers quelle solution nous tourner, car personne ne peut prédire ce que l’avenir nous réserve, donc ce carburant qui s’adapte au moteur existant est une vraie opportunité. », a expliqué le capitaine Jean-Maxime Berthet, alors que 15 000 litres de Cristal Power XTL 100 ont été livrés par Fioul 83 au yacht Lammouche. Un événement auquel la société a convié plusieurs acteurs du secteur comme les Bateliers des Îles de Lérins ou Thierry Arnal de Riviera Lines « Le développement de ce carburant est essentiel pour le transport de voyageurs. »

À LIRE  Simone Biles sera la marraine de Celebrity Beyond

Oil Oil 83, qui s’est engagé à doubler la capacité de stockage de La Crau pour atteindre le millier de mètres cubes l’été prochain, prévoit de distribuer 5 000 m3 de Cristal Power XTL 100 cette année, avec un objectif de 20 000 à 30 000 m3 de distribution par an de vitesse immigration.

« On a un début, on aimerait continuer », souffle Philippe Falaize, fondateur de Fioul 83, et son frère Laurent, patron du Riviera Yachting Network. Nous ne connaîtrons donc pas le nom du fournisseur anversois de la société Var. Car désormais les carburants alternatifs, sans hydrocarbures, qui traitent le marché maritime, ne sont plus nombreux. « Une démonstration de ravitaillement a déjà eu lieu sur la Seine, ainsi qu’un cargo. »