Prix ​​Nobel de littérature : Annie Ernaux, voix des femmes et des sans-voix

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Chaque lecteur a « sa » ou « sa » Annie Ernaux. Son livre préféré, son côté vénéré ou adoré d’elle-même. Beaucoup de Français entretiennent une relation particulière, émotionnelle, parfois fusionnelle avec le Cergy de longue date (Val-d’Oise), qui vient de remporter le prix Nobel de littérature à l’âge de 82 ans, huit ans après Patrick Modiano, le dernier lauréat français. . Certains auront les larmes aux yeux, d’autres riront, danseront, ou qui sait, lèveront le poing.

À LIRE  Électricité : vers de nouveaux tarifs avant la fin du "mois de septembre"