Quand les neurosciences entrent dans l’entreprise : méthodes…

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Marie-Capucine Carles, fondatrice de la société Parisis, exerce des activités de formation et de conseil auprès des professionnels concernés ou des managers souhaitant transformer ou optimiser leurs processus métiers. Coach, formateur, consultant et bras droit… une belle palette pour façonner la performance et le bien-être en entreprise.

L’état d’esprit d’un cabinet original

ParisIsis. Lorsque le nom de l’entreprise suscite l’intérêt, il est bon de produire l’analyse. Il n’y a aucun doute là-dedans un peu de lumière sur la nature de l’activité. Nous entendons parler d’Isis, une déesse égyptienne, et de ses pouvoirs mystérieux. On entend Paris, le centre économique et la terre de toutes les promesses. Fusionnant ainsi les charmes, nous obtenons l’assurance d’une pratique hybride, d’un accord de compétences et de la composition de solutions qui puiseront aux bonnes sources. Et en effet, c’est de cela qu’il s’agit. Marie-Capucine Carles pense la formation professionnelle à travers cette double exigence de renouvellement des connaissances et de personnalisation.

Celle qui a navigué en entreprise pendant 18 ans, de la PME au grand groupe, qui a passé l’essentiel de sa carrière à exercer les métiers du conseil, est envisagée en 2018. Elle conjugue ses boîtes à outils et son expérience acquise et les met au service. des TPE-PME. Suivant son axe, donnant une impulsion à ses mœurs, ses matières. Formatrice Professionnelle Certifiée de l’Institut des Neurosciences de Paris, elle insiste sur une pratique où les acquis de son expérience se mêlent à ceux des neurosciences. Son goût pour les start-up et la technologie française est, à cet égard, emblématique : Marie-Capucine aime surtout accompagner ces zèbres innovants et bouillonnants qui tracent l’avenir de la France mais qui manquent peut-être d’organisation interne et externe. Mental et exécutif. Car le coach est aussi le bras droit externalisé des dirigeants. Nous y reviendrons.

Coaching : la méthode et l’engagement

Pas de fatalisme. Jamais. Marie-Capucine refuse les formules incompétentes, comme « je n’ai pas le choix ». « On a toujours le choix, le choix est organisé et structuré. » Il y a ceux qui se persuadent d’être bons dans leur travail et qui finissent par imploser. Il y a ceux qui dressent des murs invisibles et n’osent pas, n’osent plus. Quoi qu’il en soit, ce sera une décision courageuse de revenir à l’essentiel, d’entrer dans ce « qu’est-ce que je veux vraiment? » puis « reprogrammez-vous » pour un succès personnel continu. Encore une fois, il existe des méthodes éprouvées. « En 22 jours, précise le formateur, on sait si on peut démarrer un projet ou pas… car il faut 21 jours au cerveau pour changer ses habitudes ».

À LIRE  Mclu Open Days : Un commercial de Chim-Inter...

Face à un problème, l’erreur facile est de se positionner au niveau de la situation telle qu’elle se présente. Et restez émotif. Revenir en arrière et chercher des idées ne vient pas naturellement à l’esprit. Sauf,

comprendre, c’est produire des incohérences. Sans conscience, nous ne bougeons pas. C’est ainsi que se pratique la formation Parisis. Son entraînement permet de se mettre à un autre niveau pour prendre de la hauteur et être plus serein. Nous appréhendons le monde à partir de notre système de croyances et une petite partie de ce que nous percevons est identifiée comme une priorité. Le reste est imprécis, tronqué, supprimé. Première étape, pour le client, déchiffrer ses propres hiéroglyphes et oser tout reconsidérer, c’est-à-dire qu’il doit commencer à faire attention. Face à un gestionnaire, Marie-Capucine sait qu’il dispose souvent de peu de temps et qu’il attendra d’elle des solutions exigeantes, éprouvées et originales. Reconnecter le leader à son « existence », à ses 3 kiffs, le reconnecter à son alignement lui donne déjà un coup de boost. Le maintien de la dopamine et de la sérotonine sont aussi les clés du succès. Il est reconnu aujourd’hui que notre biochimie conditionne notre psychologie. Et non l’inverse. En ce sens, Marie-Capucine intègre pleinement les apports des neurosciences. Une fois que le client a repris le contrôle de (une partie de) son fonctionnement neuronal, qu’il a déchiffré ses cartouches égyptiennes, qu’il a établi un dialogue interne avec ses émotions et son saboteur, il peut alors se fixer de nouveaux objectifs. , un nouveau modèle de réussite. et orientez-vous vers votre propre horizon : telles sont les grandes lignes de la méthode parisienne.

L’adresse du bras doit

Au sein des TPE-PME, nous avons rarement les ressources humaines pour mener à bien toutes les tâches. Et nous n’avons pas forcément les ressources financières pour engager les services compétents. A y regarder de plus près, tout est une question d’organisation car il est important pour le dirigeant de se concentrer en permanence sur sa vision, sur son cœur de métier. La façon de procéder? Pragmatiquement ! Externaliser tout ou partie des fonctions support. De nombreuses grandes entreprises ont ouvert la voie il y a de nombreuses années en déléguant des activités de gestion. Les PME ont emboîté le pas, TPE et Startups débarquent aujourd’hui. Cette démarche s’explique aisément car elle renforce ainsi la compétence, permettant la rationalisation des coûts fixes et la maîtrise d’une augmentation progressive de sa masse salariale.

À LIRE  Seine-et-Marne : l'entreprise chargée de la reconstruction de leur maison incendiée a fait faillite

Paris, justement, sait être ce bras droit externalisé, ce manager intérimaire qui évite d’avoir à embaucher DRH ou Secrétaire Général en CDI quand l’écosystème de l’entreprise est remis en cause. Soyez le « poisson pilote de la baleine » comme le dit Marie-Capucine Carles : soyez le GPS du leader, travaillez dans son ombre en coordonnant les actions, en anticipant les risques, en gérant les crises imprévues… et en offrant un gain de temps précieux. Son avantage est d’adapter les outils des grandes entreprises aux TPE, PME. L’avocate de formation a beaucoup d’expérience dans son sac (assistante administrative dans un laboratoire pharmaceutique coté au NASDAQ, avocate dans un cabinet de conseil spécialisé dans l’environnement, missions de conseil dans de grands groupes, etc.), et son parcours dans le conseil est clairement différent. .