Qu’apporte le projet de transformation de l’usine Goodyear-Dunlop à Montluçon (Allier) ?

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Ce jeudi 13 octobre, le lieu a commencé à faire un pas vers l’avenir avec l’annonce par la direction du manufacturier de pneumatiques d’un projet de transformation et de modernisation de son usine de Montluçon.

Son objectif : faire de son site de l’Allier un « centre d’excellence européen » pour la production de pneus moto « haut de gamme » à forte valeur ajoutée.

Goodyear-Dunlop prévoit un investissement de 16,5 millions d’euros pour moderniser son centre de Montluçon (Allier)

Sommaire

Un investissement de 16,5 millions d’euros

Goodyear envisage un investissement de 16,5 millions d’euros. Actuellement, les pneus moto représentent déjà 50% de la production de Montluçon (environ 580 000 pneus moto par an).

Pierre-Jean Eraud, le président de Goodyear France qui gérait autrefois le site de Montluçon, parle d’une « opportunité unique ».

« Le site de Montluçon deviendrait la référence européenne du groupe dans un secteur particulièrement porteur porté par une forte demande […]. Je me réjouis que notre savoir-faire puisse être préservé en Montluçonnais et que Goodyear continue d’écrire son histoire industrielle dans l’Allier »

Pierre-Jean Eraud (Président de Goodyear France et Directeur de la Fabrication Grand Public et Motos France)

Achat de machines et programme de formation

Cet investissement financerait notamment « l’achat et l’installation de nouveaux outils de production ».

« Tous les postes permanents seraient maintenus avec un programme de formation adapté aux besoins futurs du site » (soit 540 salariés aujourd’hui, ndlr)

Goodyear (Dans un communiqué publié ce jeudi)

Recevez notre newsletter écologique par email et retrouvez les dernières actualités des acteurs économiques de votre région.

À LIRE  Achetez-vous toujours une voiture de collection ?

« Ce projet s’inscrit dans la stratégie européenne de Goodyear visant à préserver sa compétitivité et à investir dans l’avenir, dans un environnement macroéconomique et commercial difficile », précise le groupe.

Si la direction a promis de conserver les 540 salariés en CDI, rien n’est annoncé pour les intérimaires, qui sont au nombre de 70 en moyenne sur le site de Montluçon, selon les syndicats.

Une réorientation des productions

Dans le cadre de ce projet, « les volumes de production de pneus moto fabriqués sur d’autres sites du groupe pourraient être réalloués à Montluçon », indique Goodyear. Selon des informations syndicales, l’usine bourbonnaise pourrait ainsi récupérer la fabrication de pneumatiques qui s’effectue actuellement sur le site de Melksham en Angleterre, menacé de fermeture fin 2023. Montluçon maintiendrait également son activité mélange de caoutchouc.

Au contraire, plusieurs productions pour lesquelles le groupe considère que le site n’est plus « assez compétitif » seraient transférées vers d’autres sites de production « de la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique ».

Il s’agirait de la production de pneus pour camionnettes, qui concerne environ 150 salariés, et « la plupart des pneus pour scooters ».

Incertitudes sur l’avenir de la production de pneus camionnette à l’usine Goodyear-Dunlop de Montluçon (septembre 2020)

Une transformation envisagée dans les 18 mois à venir

Ce plan de transformation a été présenté ce jeudi matin aux instances représentatives des travailleurs du site de Montluçon. Il sera « discuté dans le cadre d’une procédure d’information-consultation, conformément à la loi », souligne la direction française de Goodyear.

Le manufacturier de pneumatiques prévoit de lancer son projet dans les 18 prochains mois.

À LIRE  Automobile : tout ce qui va changer à partir du 1er juillet

« Ce projet d’investissement confirme la volonté de Goodyear de rester implanté en France en investissant dans la modernisation de ses sites, à Amiens, Riom et aujourd’hui à Montluçon, malgré le contexte difficile d’un marché en pleine mutation »

Cent ans à Montluçon : la plus ancienne usine Dunlop de France spécialisée dans les pneus moto et compétition (février 2020)