Refusé au col, le chauffeur attaque l’inspecteur à Mandelieu

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

C’est ce qu’on appelle une sacrée inconduite, quand vient le temps de passer le permis voiture !

Samedi 10 décembre, l’attitude d’un candidat mandolocan a sérieusement dérapé. Ce dernier tentait d’obtenir le sésame l’autorisant à conduire seul, mais son examinateur a très vite remarqué que le jeune homme de 20 ans n’était pas prêt, et que sa conduite, au propre comme au figuré, laissait à désirer.

Manque de contrôle de la vitesse autorisée, et autres erreurs accumulées au fil du parcours, obligeant l’examinateur à utiliser plusieurs fois sa double pédale de frein.

Le pire, c’est que les remarques correctives n’y ont rien changé : le conducteur s’est même vexé et a proféré autant d’insultes qu’il a accéléré le volant. Jusqu’à l’arrêt forcé et définitif du véhicule de l’auto-école sur une voie d’urgence.

Coups de poing plutôt que permis à points

Mais le candidat écarté n’entendait pas s’arrêter à ce malheureux « point mort ».

Sans craindre de franchir définitivement la ligne blanche, il a donné deux coups de poing à l’examinateur avant de rentrer chez lui à pied, heureusement pour les autres.

Accompagné de son père, le chauffeur furieux a alors porté plainte auprès des agences dans lesquelles il s’était préparé à l’examen.

Après que sa victime a porté plainte au commissariat de Cannes, la police l’a récupéré lundi à son domicile et l’a placé en garde à vue pour violences sur agent chargé d’une mission de service public.

Un zéro impérieux qui l’a ensuite conduit mardi au Parquet de Grasse, pour une comparution devant le tribunal.

Pas sûr qu’il reprenne la route de sitôt…

À LIRE  Deux-roues électriques : bénéficiez jusqu'à 2 000 € d'aide pour acheter un scooter ou une moto