Sable : ce sont les types de feuilles mortes qu’il est utilisé ou interdit de réaliser !

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Le compost de feuilles mortes peut être utilisé à l’automne, après l’avoir fait attendre tout au long de l’année précédente. Il fertilise chaque recoin de votre jardin. Il est possible de mettre votre humus au pied de vos plantes et de les renforcer. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici les variétés de feuilles qui font un bon sol ou celles qu’il faut absolument éviter.

Terreau : quelles sont les feuilles mortes à ne pas utiliser ?

Si vous voulez faire du compost avec des feuilles mortes, mieux vaut laisser de côté le feuillage du platane ou du lierre. Ceux-ci sont difficiles à décomposer. N’utilisez pas non plus de laurier-rose qui est toxique. Ses feuilles forment une couche épaisse qui empêche le reste du tas de feuilles de respirer. Certains jardiniers déconseillent également de faire du terreau avec des feuilles de noyer. Ce feuillage contient de la juglone, une molécule réputée toxique pour l’humus. N’oubliez pas de vérifier que les feuilles que vous utilisez pour votre terre ne sont pas porteuses de maladies ou de champignons.

Terreau : quelles feuilles mortes utiliser pour faire un bon terreau  ?

La terre est excellente au potager ou ailleurs dans votre jardin. Choisissez des feuilles tendres comme le bouleau, le charme ou l’érable : elles se décomposeront rapidement. Ne négligez pas le frêne, le saule, le noisetier et le sureau. Les feuilles des arbres fruitiers comme les pommiers et les cerisiers sont très douces et se mélangent facilement au terreau. Il peut être judicieux de broyer les déchets organiques au préalable pour faciliter la fermentation.

À LIRE  Caladium bicolor entretien : conseils de pro pour cultiver la plante en intérieur ou au jardin

Comment fabriquer un terreau avec des feuilles mortes ?

Pour faire du terreau avec des feuilles mortes, suivez ces étapes :