Sienne : nos dix expériences incontournables dans la perle médiévale de la Toscane

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

De la Piazza del Campo, où se déroule chaque été le Palio, aux ruelles du centre médiéval, nos dix choses à ne pas manquer à Sienne.

La grande ville du sud de la Toscane est l’un des meilleurs exemples d’architecture médiévale restée intacte. Ses palais gothiques en briques rouges aux arcs brisés transportent immédiatement le visiteur au XIIIe siècle, alors qu’elle était la grande rivale de Florence. De la célèbre Piazza del Campo, où se déroule chaque été la course du Palio, aux rues sinueuses du centre médiéval et à l’imposant Duomo en marbre, nos dix expériences incontournables à Sienne.

A lire aussiLes plus beaux villages médiévaux de Toscane

S’asseoir sur la Piazza del Campo

Il faut s’asseoir au soleil sur la Piazza del Campo et sentir la chaleur de la terre cuite sous la paume de la main. Construite à la fin du XIIIe siècle, démontrant la puissance de la république alors indépendante, cette place en forme de coquillage descend doucement vers le Palazzo Pubblico. Elle se compose de neuf sections, à l’image des neuf citoyens qui régnaient sur la ville, et flanquées de bâtiments dont les façades donnent une impression de parfaite unité. Les Siennois l’appellent simplement la Piazza car le cœur de la ville toscane y bat depuis 800 ans.

Faire : Imaginez ce que les habitants ont dû ressentir lorsque la Fonte Gaia a été inaugurée au cœur de la place, où coule l’eau potable dont ils ont été privés pendant des siècles.

Méditer devant les fresques de Lorenzetti au Palazzo Pubblico

Situé au point le plus bas de la Piazza del Campo, le Palazzo Pubblico est le siège du gouvernement siennois depuis le Moyen Âge. Une partie du bâtiment a été transformée en musée qui abrite des chefs-d’œuvre de l’art primitif italien, notamment de Simone Martini et Ambrogio Lorenzetti, auteur de la célèbre fresque Allégorie et les effets du bon et du mauvais gouvernement, considérée comme l’une des premières grandes peintures politiques. de l’histoire de l’art.

A faire : monter les 400 marches de la Torre del Mangia, l’imposant clocher de 102 m de haut, pour une vue panoramique sur Sienne et sa campagne (éviter d’être claustrophobe).

À LIRE  Le salon nautique international d'Abu Dhabi lance la vente de billets pour les visiteurs de passage

Flâner dans un jardin botanique séculaire

Ville minérale, Sienne compte peu d’espaces verts à l’intérieur de ses murs. Le centre historique cache cependant un parc de plus de 2 hectares propriété de l’université. Créé à la fin du XVIIIe siècle, ce jardin romantique est conçu avec des terrasses, des lacs et des bosquets de plantes méditerranéennes et exotiques, ainsi qu’un herbier abritant plus de 100 000 espèces, dont des pièces historiques du XVIIIe siècle utilisées pour la recherche. Sur demande, il est possible de faire des visites guidées (simus.unisi.it/musei/mb/)

A faire : manger une pizza au soleil dans un ancien potager médiéval, situé à quelques pas de la Piazza del Campo. orthodepecci.it/

Admirer les chefs d’œuvre de l’école de Sienne

Installée dans deux palais du début de la Renaissance, la Pinacothèque nationale de Sienne abrite principalement des chefs-d’œuvre des XIIIe et XIVe siècles mêlant influences gothiques et byzantines (fonds dorés). On y découvre trois grandes figures de l’école siennoise : Simone Martini et les frères Lorenzetti, Pietro et Ambrogio, dont les œuvres religieuses attirent l’œil (même pour les non connaisseurs) pour l’élégance des lignes et le raffinement des couleurs.

Ne manquez pas la sublime Maesta de Duccio di Buoninsegna, génie de la peinture siennoise du XIVe siècle, au Museo delle Opere del Duomo.

Regarder ses pieds au Duomo

Monument emblématique de la ville, la cathédrale de Santa Maria Assunta, communément appelée le Duomo, est l’une des plus grandes églises gothiques d’Italie. Si la façade en marbre polychrome blanc, vert et rose est somptueuse, l’intérieur le mérite, notamment pour les sols. Entièrement réalisé avec des incrustations de marbre, il représente des scènes religieuses et profanes d’une incroyable beauté. Sa réalisation a nécessité l’intervention d’une quarantaine d’artistes en 2 siècles. L’ensemble de la chaussée n’est visible qu’à certaines périodes entre juin et octobre.

A faire : Réserver un billet d’entrée incluant l’accès à la « porte du paradis » qui vous permettra d’avoir une vue plongeante sur le dallage du penthouse de la cathédrale.

Choisir sa contrada

Sienne est divisée en 17 quartiers, correspondant à la division médiévale de la ville. Chacune porte le nom d’un animal, possède un blason, un hymne chanté notamment pendant le Palio, un saint patron, une fontaine et une contrada contrada. L’appartenance à une contrada n’est pas folklorique, elle est déterminée par la naissance, dans le sens où chaque citoyen siennois aura cette identité, un héritage médiéval encore très présent tout au long de sa vie.

À LIRE  Kouign-amann, l'histoire du feuilleté breton "surbeurré"

À faire : Écoutez des histoires de rivalités de contrade, en particulier au sein des couples lorsque les deux conjoints ne se ressemblent pas !

Vibrer devant le Palio

Le Palio delle Contrade est une course de chevaux qui a lieu tous les 2 juillet et 16 août sur la Piazza del Campo à Sienne depuis le XVIIe siècle. La course dure moins de 2 minutes, le temps de faire trois tours autour de la place, moins de 1 200 mètres au total, mais on en parle toute l’année : tirage au sort, position de départ, choix du coureur, alliance avec d’autres quartiers pour tenter de gagner ou empêcher un quartier ennemi de gagner, soudoyer le chevalier adverse pour saboter sa course…

A faire : Assister au défilé historique, le défilé costumé qui précède la course du Palio. Vous serez transporté au Moyen Age.

Goûter aux douceurs traditionnelles

Sienne est réputée dans toute la Toscane pour ses délicieux biscuits (même un Florentin n’oserait pas dire le contraire). Le plus célèbre est le Panforte, à base d’amandes, de miel et d’épices, qui se consomme pendant la période de Noël. Parmi les desserts à goûter absolument, les Ricciarelli, les Cavallucci, les Copate, qui ressemblent à des galettes fourrées aux amandes grillées trempées dans du miel…

A faire : halte gourmande à l’Antica Drogheria Manganelli pour son succulent Panforte et ses meubles d’antan.

Longer les remparts de la Fortezza Medicea

Construite dans la seconde moitié du XVIe siècle à la demande de Cosimo I de ‘Medici, cette forteresse a été érigée surplombant le centre historique non pas pour protéger les Siennois mais pour les asservir. Transformés en coulée verte à la fin des années 1700, les remparts de la forteresse s’étendent sur plus de 1500 mètres, offrant une vue panoramique sur les palais de Sienne et sa cathédrale.

A faire : en été, venez voir un film ou assister à un concert dans l’amphithéâtre à ciel ouvert de la Forteresse Médicis.

Arpenter les crêtes siennoises

Le sud-est de Sienne abrite un scénario surprenant composé d’une succession de petites collines argileuses surmontées d’allées de cyprès. Ce sont les crêtes siennoises, déjà représentées au XIIIe siècle dans les peintures de Duccio et des frères Lorenzetti. Cette vallée lunaire est parsemée de villages enchanteurs comme Chiusure, de paysages de carte postale comme la route des cyprès vers le S et la Strada Leonina au-dessus de la ville d’Asciano.

A faire : Une balade à vélo sur les pistes cyclables de la Cresta Senese.