Sorti de prison jeudi, Arzalais y est retourné pour conduite sans…

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Interpellé sans permis et sans assurance, un habitant d’Arzal – qui venait de sortir de prison – a été condamné par le tribunal de Vannes, ce mardi 17 janvier, à six mois ferme, avec incarcération immédiate.

« Suite à ma sortie de la prison de Rouen jeudi dernier, j’avais passé le week-end à nettoyer ma maison, qui avait été squattée et vandalisée pendant mon incarcération, et je m’étais engagé à vendre ma voiture pour acheter une charrette, car je ne lui ai plus de permis annulé. Puis lundi j’ai testé mon véhicule sur une petite route le long de la Vilaine pour voir s’il était en état de rouler avant de le vendre. Il a eu un problème de direction et a tiré à gauche. J’ai donc décidé de me garer sur un parking lorsque j’ai rencontré la Police Municipale de Pénestin qui m’a demandé mes papiers. Alarmés, les gendarmes ont immédiatement interpellé cet habitant d’Arzal car il n’avait ni permis de conduire ni assurance, sans compter que sa voiture n’avait pas été soumise au contrôle technique et que la carte grise n’avait pas été changée.

« Cet automobiliste est dangereux »

Cet homme de 50 ans, qui comparaissait devant le tribunal de Vannes ce mardi 17 janvier, venait de purger sa peine pour conduite sans permis à la suite d’une sixième condamnation prononcée en janvier 2022. Son avocat précise : « Oui, il a commis une erreur en toute connaissance de cause. Mais en testant sa voiture, il a voulu la vendre, principalement pour tenter de se réinsérer. »

Pour les procureurs, « cet homme pourrait faire appel à un mécanicien pour tester légalement son véhicule plutôt que de conduire lui-même ». Avec quatre condamnations pour des problèmes de sécurité routière, ce conducteur est dangereux. À tel point que la police municipale a dû se retirer pour éviter d’être touchée. »

À LIRE  Acheter un vélo électrique : mieux vaut attendre le 15 août pour investir

Le tribunal a décidé de condamner l’auteur à six mois de prison avec une peine de prison immédiate. Sa voiture a été confisquée et il a dû payer une amende de 700 euros.