SWM V1200 Custom Stormbreaker : Sportster fabriqué en CE (Chine …

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Egalement présente au dernier salon Eicma de Milan, la société sino-italienne SWM a dévoilé une nouveauté personnalisée inattendue et aussi très intrigante. La V1200 Stormbreaker ne laisse guère de doute sur l’origine de son style, sa technique… C’est une Harley-Davidson Sportster… comment le dire encore ? modifié

SWM est un fabricant de motos basé en Italie. Pour relancer la marque, les dirigeants se sont appuyés sur l’outil industriel chinois et c’est grâce à l’aide de Shineray que le nom SWM est revenu sur le devant de la scène avec des vélos simples, des mécaniques refroidies par air, des motos au style scrambler et autres néo -rétro. Mais SWM ne voulait pas se contenter de cette production. Puis nous avons découvert la gamme Varez, des roadsters à la technologie beaucoup plus moderne et dont le style était propre à la marque. L’an dernier, toujours au salon de Milan, nous avions pu découvrir un clone de la KTM 390 Duke sous la forme des SWM Hoku 400 (et 125)… Un nom qui fait sourire notre marché.

Cette année, SWM a présenté un nouveau custom sur son stand au salon de Milan avec le V1200 Custom « Stormbreaker » (ndlr : stormbreaker, désolé !). Dire que cette custom a fière allure n’est pas faux, et pour cause, il s’agit simplement d’une copie d’une Harley-Davidson Sportster. Vraisemblablement, SWM a choisi de se charger d’un style, d’un coup de crayon qui a fait le succès du design de ce grand croiseur. En fait, ce custom est en fait une « étude de marché » à l’échelle 1. Le constructeur a précisé que ce V1200 Custom était destiné à recueillir l’opinion du public. Sur la base des retours d’expérience, il peaufinera probablement son concept avant le lancement de septembre 2023. Cependant, en ce qui concerne « l’heure industrielle », septembre 2023, c’est demain… et si les jauges, le phare ou le siège peuvent être modifiés, nous imaginons que la conception globale ou le moteur ne pourra pas évoluer.

À LIRE  Faut-il faire nettoyer sa voiture avant de la vendre ?

Beaucoup de similitudes avec l’univers Harley-Davidson : la forme des carters, le look des repose-pieds, les ailettes des cylindres, l’angle d’ouverture du twin, même les câbles qui y passent… il a beaucoup de points communs.

En fait, ce Sportster révisé devrait arriver plus ou moins comme ça en Europe au début de l’année prochaine. C’est fort, très fort. Ainsi le SWM V1200 arrivera sur le marché avec son moteur bicylindre en V, visiblement identique au bloc évolution 1200 de Harley-Davidson (produit dans les années 1980, puis révisé au milieu des années 1990), avec la forme appropriée d’homologation Euro5, a fortiori. . Un agrément qui a justement fait renoncer le géant américain à prolonger la carrière de son Sportster. Une situation plutôt étrange. Est-il encore trop tôt pour savoir si ce V1200 sera importé en Europe et à quel prix ? Mais SWM pourrait s’inviter sur un créneau délaissé par Harley-Davidson depuis la disparition du Sportster, remplacé par un Nightster, beaucoup plus moderne, plus techno, plus cher aussi. Sur une note plus sérieuse, ce même créneau personnalisé populaire pourrait aller sérieusement à Royal Enfield, qui a récemment présenté le Super Meteor 650, la vision de Royal Enfield pour une coutume simple, bien conçue et facile à conduire.

250 kg, jantes 16 pouces… A noter le moteur cubique 1202cc refroidi par air, exactement comme le bloc Harley-Davidson Evolution. Certes, la fiche technique ne donne pas les valeurs diamètre x course, mais il y a fort à parier que le bloc SWM Shineray est aussi du type course longue…