Tarifs de l’électricité : les heures creuses sont-elles intéressantes avec la crise de l’énergie ?

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

En raison de la crise énergétique, de nombreux consommateurs souhaitent vérifier si leur approvisionnement en électricité est adapté à leur consommation. Très souvent, les fournisseurs d’énergie préconisent de passer à un forfait avec un système heures pleines et heures creuses. Mais est-ce vraiment adapté à votre consommation ? Suivez notre guide pour faire le bon choix et découvrir si les heures de pointe vous conviennent.

Article mis à jour le 4 octobre 2022 : Ajout d’un paragraphe supplémentaire dans la rubrique « Analyse personnalisée de la consommation » de Lite.eco.

Article original du 24 septembre 2022 : En France, des offres heures creuses/heures pleines ont été créées dans les années 1960 pour réduire la consommation d’électricité aux heures pleines. Selon diverses sources, environ un tiers des foyers français ont souscrit à une offre incluant une option heures creuses ou heures pleines.

Cela vous permet de payer moins cher l’électricité pendant 8 heures par jour (principalement la nuit, mais parfois pendant la journée). En contrepartie, le prix de l’électricité pour le reste de la journée et le prix du mois d’abonnement sont plus chers qu’avec l’offre classique.

Avec la crise de l’énergie qui augmente fortement le coût de l’électricité, et malgré un tarif étendu en France avec une augmentation prévue de 15% d’ici 2023, les heures de pointe reviennent sur le devant de la scène. En effet, le nouveau tarif réglementé les rend beaucoup plus attractifs que les années précédentes. Mais sont-ils financièrement plus attractifs que le taux préférentiel ? C’est ce que nous analysons.

Les heures creuses sont-elles vraiment avantageuses ?

Dans la plupart des cas, les conseillers des fournisseurs d’énergie rapportent que ces offres sont plus intéressantes si vous avez une chaudière électrique qui fonctionne aussi en heures creuses (via un contacteur ou une horloge). Mais en pratique c’est beaucoup plus compliqué. En effet, selon votre consommation annuelle d’électricité et la capacité de votre compteur, il faudrait utiliser 35 à 50 % de votre électricité en heures creuses pour rentabiliser ce type d’offre. Mais comment le vérifier ?

C’est là que le nouveau compteur communicant Linky prouve sa supériorité sur les anciens compteurs. Du point de vue du consommateur, il a en fait un rôle positif. Si vous ne le savez pas, le compteur Linky (il est sûr d’être chez vous puisqu’il en équipe plus de 90% des foyers français) vous permet de reporter votre consommation quotidienne à votre fournisseur d’énergie avec un accord d’une demi-heure. Ainsi, il est possible de préparer une courbe de consommation journalière, hebdomadaire, mensuelle et même annuelle très détaillée.

De quoi connaître exactement votre consommation réelle aux heures de pointe et de pointe (que le reste d’entre nous dans cet article appelle HC et HP pour plus de simplicité). Il existe trois méthodes différentes pour cela. Différentes méthodes ne sont compatibles qu’avec le compteur Linky. Les deux premiers sont accessibles à tous, mais le troisième est un peu plus difficile à mettre en place.

Hello Watt : le meilleur service

La première solution s’appelle Hello Watt. Il s’agit d’un service de bus à consommation gratuite qui devrait permettre aux ménages de réduire leur consommation et leur facture d’électricité. A cet effet, Hello Watt récupère les données du compteur Linky afin de les analyser a posteriori. Cela signifie que le service a accès à des données de consommation remontant à plusieurs mois.

Après avoir renseigné les informations sur le logement, le service vous propose une première analyse. Cela vous permettra de savoir si votre compteur a assez de puissance et si l’option HC/HP vous intéresse ou non. Hello Watt va encore plus loin en montrant la proportion d’énergie consommée aux heures de pointe sur les 12 derniers mois et en la comparant à la proportion nécessaire pour rentabiliser l’option HC/HP.

Petit plus : l’interface de service affiche également les économies (ou au contraire les manques à gagner) que vous pourriez réaliser en changeant d’option, en passant du tarif de base à l’option HC/HP ou inversement. Donc, dans notre cas, comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran ci-dessous, l’option HC/HP est adaptée à nos usages dont le bénéfice est de 39 euros par an par rapport au tarif de base.

Pour info, il s’agit d’un appartement de 63 m² pour deux personnes, chauffé à l’électricité et équipé d’un ballon d’eau chaude.

Enfin, Hello Watt agit également en tant que coach, montrant comment réduire la consommation. Cela concerne principalement les travaux de rénovation, mais aussi quelques conseils, comme déconnecter les appareils en mode veille. Le bénéfice estimé des activités à chaque instant pour la consommation annuelle. Il est également possible de se comparer à des maisons similaires et de vérifier les appareils les plus consommateurs grâce à la cote Hello Watt basée sur la signature électrique de chaque appareil.

Lite.eco : un service un peu plus personnalisé

Une autre solution passe par le site Lite.eco (sous forme d’application web), qui permet d’obtenir les données de consommation de votre compteur Linky. L’opération n’est pas rétroactive et donc le service scanne votre consommation horaire et journalière lors de votre inscription.

Après quelques jours, vous recevrez votre premier rapport, qui analyse votre consommation des jours précédents. Il indique principalement le pourcentage de consommation hors pointe. Ce qu’il faut savoir, s’il serait intéressant de conserver l’option heures creuses ou, au contraire, de rester ou de basculer vers l’offre de base.

Dans notre cas (une maison de 180 m² avec une offre de prix de base), l’application indique que 30 % de la consommation hebdomadaire se faisait pendant les heures creuses. Précisant qu’avec l’option type HC/HP nous aurions payé 13 euros de plus.

Le principal inconvénient de cette application est qu’il faut passer en caisse pour aller plus loin et obtenir des conseils personnalisés. A partir de 19 euros, comptez sur votre rapport de consommation avec une recommandation personnalisée.

Le seuil de rentabilité des heures creuses en 2022

Dans un article de blog très intéressant, Lite.eco rapporte que le seuil de rentabilité de l’option heures creuses/heures pleines a beaucoup évolué depuis avril 2022 et la dernière augmentation des tarifs réglementés de l’électricité (TRV). Comme vous pouvez le voir sur le graphique, un foyer consommant 10 000 kWh par an sur un compteur 9 kVa a désormais la possibilité de réaliser un profit avec 30% de consommation aux heures de pointe contre 50% en août 2022 !

À LIRE  Manque de carburant : les services de livraison à domicile sont nombreux

Si vous consommez moins de 10 000 kWh par an – la consommation moyenne d’un foyer français est d’environ 4 500 kWh, mais pour le chauffage électrique c’est plutôt 10 000 kWh – le seuil de rentabilité est plus élevé pour un compteur de 9 kVa (cela veut dire que vous besoin de consommer plus de 30 % d’électricité pendant les heures de pointe). En revanche, si vous consommez plus de 10 000 kWh par an, le seuil est plus bas.

Dans tous les cas, ne vous attendez pas à des économies extraordinaires. Lite.eco prend donc pour exemple la consommation annuelle d’un abonnement 9 kVA avec un tarif réglementé de 10 000 kWh. Avec le taux d’intérêt de base, 1910 euros par an devraient être payés.

Avec l’option HC/HP et 40 % de consommation hors pointe, la facture annuelle serait de 1 876 euros, soit 34 euros économisés par an. A 60% de consommation hors pointe (c’est plus difficile, mais pas impossible), le gain serait de 108 euros, soit environ 6% d’économies.

La capacité du compteur doit également être prise en compte, car plus elle est grande, plus le surcoût annuel de l’option heures creuses/heures pleines est élevé. Ainsi, la rentabilité du passage à la fourniture de HC/HP devient plus difficile.

Cependant, Lite.eco propose un autre graphique qui montre si l’option HC/HP vous intéresse, selon la proportion d’électricité consommée aux heures de pointe (en pourcentage), la capacité de votre compteur et la consommation annuelle.

Ainsi, un foyer équipé d’un compteur électrique 9 kVa, qui consomme 2000 kWh par an, rentabilise l’option heures creuses/heures pleines de 45% de l’électricité consommée en heures creuses. A l’inverse, un même foyer consommant 14 000 kWh par an rentabilise l’option sur 30% de consommation d’énergie en heures creuses.

Dans le cas d’un compteur 18 kVa, les seuils tombent respectivement à 60 et 32 ​​%, ce qui prouve que plus la capacité du compteur est élevée, plus il faut consommer en dehors des heures de pointe pour rentabiliser l’option.

L’analyse personnalisée de consommation

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez demander une analyse personnalisée de votre consommation à Lite.eco. Cela permet de savoir si l’option tarifaire (base ou HC/HP) est adaptée et si une autre offre serait moins chère au bout d’un an. Nous avons essayé avec une autre cheminée (maison de 180m2) et n’avons pas été tout à fait convaincus au début.

En revanche, si l’analyse nous a déçus, il est dans l’intérêt de passer ou non à l’offre HC/HP. L’analyse nous apprend que la consommation hors pointe de ces derniers mois (35% au cours des 12 derniers mois) est trop faible pour rentabiliser l’option. Tout en précisant que l’option serait rentable pour 24% de consommation hors pointe. Bizarre comme analyse !

Contacté à propos du problème, le service client de la marque nous a indiqué qu’il travaillait « actuellement sur ce problème pour développer une réponse plus précise à ce type d’incident » et a proposé de nous revenir dans quelques jours avec une nouvelle version pour qu’ils examen.

Mise à jour du 4 octobre : ça y est, Lite.eco a déployé son nouvel outil d’analyse et nous a fourni une autre analyse.

La bonne nouvelle est que les offres de baisse de facture annuelle recommandées par Lite.eco dans l’analyse sont cohérentes, et l’entreprise a mis à jour son outil d’analyse suite à notre article.

Ainsi, l’analyse indique que pour rentabiliser l’option, il faut consommer 24% aux heures de pointe et 34% pour le ménage. N’étant pas titulaire d’un contrat HC/HP, l’analyse nous montre les heures creuses associées à notre compteur et les revenus qu’une telle offre nous aurait permis de consommer sur les 12 derniers mois.

L’analyse liste ensuite quelques offres plus intéressantes financièrement que l’offre actuelle. Dans notre cas (Offre EDF Green Electric Basic), Lite.eco rapporte que l’Offre HC/HP Essentiel Total Energies et l’Offre EDF Tarif Bleu HC/HP sont les plus intéressantes. L’offre de Total est basée sur un tarif réglementé, mais plus abordable grâce à une remise de 0,005 euros HT pour chaque kWh consommé.

Si vous souhaitez aller plus loin et avec un niveau encore plus détaillé, nous avons une solution plus complète pour vous.

Enedis : la solution la plus complète

La troisième et dernière méthode est destinée aux utilisateurs les plus ingénieux d’Excel ou de Google Sheets. Au cas où vous ne le sauriez pas, quel que soit votre fournisseur d’énergie, il est possible de télécharger vos données détaillées de consommation depuis le site d’Enedis, le gestionnaire du réseau électrique français et filiale d’EDF.

Il vous suffit de créer un compte privé puis d’y associer votre compteur (avec adresse et point de livraison, informations sur la facture d’électricité). De plus, la collecte de la consommation horaire et la comptabilisation de la consommation horaire doivent être activées. Les données peuvent alors être récupérées rétroactivement car elles sont stockées dans le compteur.

C’est ainsi qu’un de nos journalistes, qui a créé un compte Enedis en septembre, a pu obtenir ses données de consommation détaillées remontant à mars 2022. Après une courte attente, rendez-vous dans la rubrique Suivre mon compteur, qui permet de consulter en ligne, mais aussi télécharger les données de consommation horaire (par demi-heure) en CSV- sous forme de fichier.

Il est idéal de télécharger la consommation des 12 derniers mois pour couvrir toutes les saisons. Importez ensuite le fichier dans Microsoft Excel ou Google Spreadsheets et formatez les données. Objectif : obtenir la courbe de consommation moyenne, lissée sur l’année, heure par heure. Si vous mettez cette courbe à côté des heures HC/HP que vous obtenez de votre fournisseur d’électricité, vous saurez où se trouve l’essentiel de votre consommation et donc votre consommation aux heures de pointe.

Faire parler les données

Il faut alors faire des calculs en prenant en compte : le tarif du kWh heures creuses, le même tarif mais aux heures pleines, ainsi que le prix de raccordement avec l’option HC/HP et en comparant tout cela. avec base tarifaire kWh et abonnement classique. Pour ne rien arranger, le prix de l’abonnement dépend de la capacité de l’installation et du type d’offre (base ou HC/HP).

Nous vous recommandons de considérer les tarifs réglementés (TRV) que propose EDF avec son offre Tarif Bleu.

À LIRE  Le compteur Linky va-t-il nous aider à faire face à la crise énergétique ?

Attention cependant, cette méthode peut ne pas être précise. En effet, l’export des données de consommation par moitié ou par heure montre un léger écart avec la consommation journalière réelle reportée par Enedis et les fournisseurs d’électricité. Il semble que le problème soit dû au décalage horaire, et il est donc recommandé de décaler les données exportées de deux à trois heures, selon la date à laquelle elles ont été collectées, par rapport au dernier changement d’heure.

Comment connaître les heures creuses ?

Quant aux horaires, impossible de connaître les heures creuses et pleines sans contacter votre fournisseur d’énergie si vous n’en avez pas actuellement. En effet, comme le précise Enedis, « Pour les clients équipés d’un compteur Linky, les heures creuses sont gérées au niveau national. L’une des heures creuses en France métropolitaine est attribuée aléatoirement.

C’est dommage, car Enedis aurait pu les afficher directement dans l’interface client et même les intégrer dans des graphiques pour suivre directement les consommations en heures creuses et creuses. Si vous avez déjà l’option HC/HP, les horaires valables doivent figurer sur votre facture et dans votre espace client.

Heures creuses : une option vraiment intéressante ?

La plupart des fournisseurs d’électricité, comme Ilek, fournissent dans leurs espaces clients des graphiques indiquant la proportion de consommation hors pointe par heures, jours, semaines ou mois.

Voici un exemple d’un de nos journalistes qui a signé un contrat Ilek HC/HP dans un appartement de 63 m3 avec chauffage électrique et ballon d’eau chaude. On constate que le ménage a consommé 60 % de l’électricité en août en dehors des heures de pointe. Un ratio similaire pour le mois de mars, lorsque le chauffage fonctionnait.

En revanche, un de nos confrères, qui possède une maison de 180 m2 avec chauffage électrique (pompe à chaleur), un ballon d’eau chaude thermodynamique, une piscine et deux voitures électriques, réalise environ 30 % de sa consommation de pointe. Cela rend difficile d’attirer l’offre HC/HP dans ce cas, et malgré tout, le bénéfice est de plusieurs dizaines d’euros par an par rapport au tarif de base.

Dans ces deux cas, l’option HC/HP est intéressante financièrement, mais avec un gain modéré, inférieur à 100 euros par an. Pour obtenir une facture encore plus basse, il faut essayer d’augmenter la consommation pendant les heures creuses et de réduire la consommation pendant les heures creuses.

Cependant, il est impossible de prédire si l’option HC/HP convient à votre situation sans faire une analyse approfondie avec l’un des trois outils dont nous avons parlé plus haut dans l’article.

Comment décaler sa consommation en heures creuses

Mais la rentabilité de l’option HC/HP peut être facilement et rapidement augmentée. Pour cela, il suffit de décaler le plus possible l’utilisation des appareils gourmands en énergie vers les heures creuses. C’est déjà le cas des ballons d’eau chaude – à côté des radiateurs électriques, l’un des éléments les plus énergivores de la maison – qui ne s’applique qu’aux heures de pointe, si l’installation électrique a été correctement réalisée.

Il est alors possible de programmer des machines à laver, des lave-vaisselle ou des recharges de voiture électrique pendant les heures creuses. Si vous avez une piscine, il est préférable d’utiliser le système de filtration et la pompe à chaleur aux heures de pointe à l’aide d’un simple programmateur.

La recharge des smartphones a un impact très modéré sur la consommation annuelle des ménages. Cependant, RTE propose de le décaler cet hiver, comme pour la recharge des voitures électriques. Non pas pour profiter des heures creuses, mais pour tenter de réduire la consommation d’électricité du pays lors des pics de consommation.

Les heures creuses sont-elles écologiques ?

Terminons par un petit mot sur l’écologie. En effet, le site Adapt.sh permet de connaître les moments où le réseau électrique français est le moins propre (le plus carboné). Et malheureusement, les heures de pointe sont souvent synonymes d’énergie carbonée, notamment à cause des panneaux photovoltaïques qui ne produisent pas d’énergie la nuit. Cependant, cette affirmation doit être nuancée car certaines heures creuses peuvent également se situer en milieu de journée lorsque les éoliennes et les panneaux solaires fonctionnent à plein régime.

Des offres plus intéressantes que les heures creuses ?

Enfin, si vous n’êtes pas chauffé à l’électricité ou si vous disposez d’un chauffage alternatif, découvrez le contrat Tempo d’EDF, qui peut être une bonne affaire si vous êtes prêt à réduire drastiquement votre consommation d’électricité pendant 22 jours par an.

L’offre Tempo d’EDF

En effet, la plupart des jours de l’année l’électricité est moins chère que le tarif réglementé (jusqu’à 0,0862 € kWh en HC), mais le tarif pour 22 jours est exorbitant. Il va de 0,1272 euros le kWh à 0,5486 euros en HP ! A comparer avec le tarif réglementé de 0,174 euros.

Comme pour les offres HC/HP, les calculs sont basés sur votre consommation passée. Mais ici c’est plus compliqué, puisque les 22 jours rouges de l’année ne sont pas connus à l’avance. Ils sont annoncés deux jours avant leur mise en place et peuvent durer cinq jours d’affilée en plein hiver !

Les heures super creuses

Il existe également des offres appelées « Super heures creuses ». Cela est particulièrement vrai pour les énergies totales. Il ne s’agit pas d’une véritable offre HC/HP comme EDF le souhaite. En effet, ici le HC/HP est le même pour tout le monde (23h à 7h), mais avec des heures « super creuses » entre 2h et 6h. C’est ce dernier qui démarre le chauffe-eau, puisque le compteur le reconnaît « officiellement » en heures creuses.

Heures creuses et heures creuses sont les mêmes que le tarif réglementé, et l’abonnement est au même prix, à l’exception de quelques centimes par mois. En revanche, les heures super pleines coûtent presque la moitié (50%) des heures creuses : 0,0966 euros le kWh. A titre de comparaison, les heures pleines classiques (0,147 euros) sont 20% moins chères que les heures creuses (0,184 euros).

La condition d’utilisation de l’offre est l’installation d’une borne de recharge pour la voiture électrique, à partir de 990 euros. Si vous avez besoin d’une borne de recharge, cette offre de Total Energies peut être une très bonne affaire selon la part de consommation pendant ces heures de pointe.

Les thermostats connectés

Une autre façon d’économiser de l’argent est de réduire la consommation d’électricité. Et pour cela, vous pouvez bénéficier de notre sélection des meilleurs thermostats connectés.

Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pouvez lire nos articles, dossiers et regarder nos dernières vidéos YouTube.