Toulouse : un immeuble menace de s’effondrer, six personnes sont brutalement évacuées

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

l’essentiel

En début d’après-midi, les pompiers ont été appelés dans le quartier Saint-Aubin de Toulouse pour un immeuble qui menaçait de s’effondrer. Les habitants de cet immeuble de deux étages ont été évacués en urgence.

Importante intervention des pompiers de Haute-Garonne, ce mercredi soir dans le quartier Saint-Aubin à Toulouse. Vers 18h30, les secours sont appelés rue Maury, rue perpendiculaire à la rue Gabriel Péri et à la rue de la Colombette. Sur place, les secours ont découvert une importante fuite d’eau dans les sous-sols de cet immeuble situé au 11 rue Maury. Les pompiers ont immédiatement évacué l’immeuble de deux étages avec six appartements. Au total, six personnes ont dû fuir le bâtiment.

L’équipe d’habilitation spécialisée risques et secours bâtiment du SDIS 31 a été déployée sur les lieux.En effet, selon les services de secours, l’immeuble risquait de s’effondrer et une procédure de secours d’urgence a été lancée. En début d’après-midi, les secours se consacrent à la stabilisation de la structure et au pompage de l’eau présente au sous-sol. Au total, une dizaine de sapeurs-pompiers se sont déplacés sur le site pour gérer cette intervention.

Interdiction de rester sur place

Interdiction de rester sur place

Selon les premiers éléments recueillis sur place, c’est une des locataires du rez-de-chaussée qui sentait l’humidité sur son étage qui a fait appel à un plombier. « Il est venu, il n’a rien trouvé de suspect dans l’appartement mais il est allé vérifier dans la cave. Il a trouvé qu’il y avait deux mètres d’eau dans le sous-sol », témoigne une femme de 22 ans, voisine de l’immeuble.

À LIRE  Quand appeler un plombier à Paris ?

Vers 21h30, les voisins évacués étaient dans la rue et attendaient l’autorisation de rentrer très vite chez eux pour faire leurs valises. Il leur est interdit de dormir sur place cette nuit-là, la mairie leur a proposé de les loger dans des hôtels. La plupart ont réussi à trouver un logement chez des proches.