Train de luxe : découvrez le nouvel Orient-Express Paris-Vienne en images

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Le groupe Accor veut faire revivre la légende avec 17 voitures originales datant des années 1920 et 1930. Voiture magnifiquement restaurée.

Le nouvel Orient-Express qui circulera entre Paris et Vienne à partir de 2024 se dévoile un peu plus.

Rappelons que le groupe hôtelier Accor veut faire revivre la légende des 17 voitures originales de ce train mythique des années 1920 et 1930, dont les voitures originales sont dispersées en Pologne et retrouvées.

Les voitures ont été magnifiquement restaurées par l’architecte Maxime d’Angeac comme le montrent les photos ci-dessous des cabines de luxe, de la voiture restaurant, des couloirs…

Rappelons que l’entreprise française est propriétaire de la marque « Orient-Express » avec la SNCF. Cependant, le train mythique a connu plusieurs ouvriers et propriétaires au fil du temps, un long fleuve de tout stable qui a conduit à la dispersion de wagons hautement décorés.

C’est alors qu’arrive en 2015 Arthur Mettetal, chercheur spécialisé en histoire industrielle, qui réalise les produits internationaux de l’Orient-Express de la SNCF.

Une histoire mouvementée

Au cours de ses recherches, il est tombé sur une vidéo d’un train en plein mouvement, postée par un anonyme sur YouTube. Puis il remonte la route de la Pologne grâce à Google Maps qui lui permet de voir le ciel depuis les toits de 17 voitures vraiment Nostalgie-Istanbul-Orient-Express, dites « Glatt cars ».

Étonnamment, en s’y rendant, Arthur Mettetal découvrit quelques voitures encore en bon état, notamment les décorations luxueuses en marqueterie Morrison et Nelson, et les panneaux Lalique, symbole du style Art Déco, qui sont toujours debout. .

À LIRE  Un guide des 20 plus beaux endroits à visiter en 2022

« Après deux ans de négociations, le propriétaire de Nostalgia-Istanbul-Orient-Express a vendu sa propriété à Orient-Express. Le contrat a été signé à l’hôtel Bristol de Vienne, en juillet 2018. escorté. plusieurs voitures de police amènent les 17 voitures – 12 voitures-lits, 1 restaurant, 3 chambres et 1 fourgon – en France », a indiqué Accor qui a alors confié à Maxime d’Angeac le soin de « revisiter » ces voitures en respectant la « Mémoire et » L’art du voyage selon l’Orient-Express ».

Pour le moment, le groupe ne donne aucun détail, rien de plus que les tarifs prévisionnels en termes de fréquence des allers-retours assurés.

Accor n’est pas le seul à miser sur le train de luxe en Europe. Le Puy du Fou a annoncé qu’il prendrait un train depuis Paris et qu’il effectuerait un voyage de six jours et cinq nuits jusqu’en France. La visite s’appelle « Le Grand Tour ».

Il ne s’agira pas seulement d’un voyage en train de luxe dans le style Belle Epoque qui rappelle farouchement l’Orient-Express fictif, mais aussi de participer à l’attraction.

Il y a quinze chambres équipées d’une salle de bain avec douche et toilettes privatives allant de 10 à 30m2 chacune. Les billets seront vendus 4900 euros et le train ne transportera que 30 passagers par voyage. La compagnie espère satisfaire 600 passagers la première année.

Les grandes dates de l’Orient-Express • 1883 : Georges Nagelmackers lance l’Orient-Express (O-E), le train le plus luxueux du monde après un voyage aux États-Unis. Il relie l’Ouest (Paris) aux portes Est d’Istanbul en Turquie.

Trois chemins sont disponibles, qui sont lancés les uns après les autres, ensemble. Ainsi, à son âge d’or, l’Orient-Express était un véritable réseau ferroviaire reliant les grandes villes d’Europe.

À LIRE  Nos sept plus beaux villages de Haute-Savoie

• 1962 : Dans la voiture de course, les déplacements sont réduits. Le train circule uniquement jusqu’à Bucarest, puis jusqu’à Budapest en 1992 et jusqu’à Vienne en 2001. Depuis 2007, l’Orient-Express ne fait que l’aller-retour entre Strasbourg et Vienne, avant d’être totalement supprimé en 2009.

• Au début des années 1980, deux hommes d’affaires privés décident pourtant de faire revivre la légende.

En revanche, James Sherwood, propriétaire américain de l’hôtel Cipriani à Venise, remet sur les rails le Venice-Simplon-Orient-Express. Pendant ce temps, le Suisse Albert Glatt, a ouvert le Nostalgie-Istanbul-Orient-Express.

Ce train touristique, composé de voitures historiques de l’Orient Express, a voyagé entre Zurich et Istanbul et a rencontré un énorme succès. Mais au bout de quelques années, l’aventure prend fin et le train disparaît.

• 2015 : SNCF interroge Arthur Mettetal, chercheur spécialisé en histoire industrielle, sur les produits internationaux d’Orient-Express. Il a trouvé 17 voitures en Pologne qui sont en fait des Nostalgie-Istanbul-Orient-Express, connues sous le nom de « voitures Glatt ».

• 2018 : le propriétaire vend sa propriété à Orient-Express. Un convoi dantesque, sur un gros camion, escorté de plusieurs voitures de police, amène les 17 véhicules – 12 voitures-lits, 1 restaurant, 3 chambres et 1 fourgon – vers la France.