« Tu t’imagines vivre avec 16°C chez toi ? » : Nicole, 82 ans, privée…

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Le syndic, soucieux d’économiser l’énergie, oblige Nicole, 82 ans, à vivre avec 16°C dans son appartement après avoir décidé de laisser la chaudière de l’immeuble éteinte. Le retraité en colère déclare.

Publié le 16/12/2022 à 08:11, mis à jour le 16/12/2022 à 09:34

Nicole, 82 ans, enfile de gros pulls, de belles chaussettes dès qu’elle se réveille et n’enlève jamais son écharpe. Il fait 16 °C dans votre appartement. C’est la première fois qu’il fait si froid depuis 30 ans que je loue ce logement à Nice.

Panne de chauffage ? Pas du tout. Un mot du syndic enregistré dans l’ascenseur donne l’explication : « Il a été décidé avec les membres du comité syndical de ne pas allumer le chauffage. (…) Cette décision a été prise dans la mesure où l’augmentation du prix de gaz nous a obligés à vous envoyer des appels très importants pour des fonds supplémentaires (sic). »

Le retraité commence à s’inquiéter. « Mon thermomètre indique 16°C, regardez. La nuit, je dors en survêtement, en pull et je me couvre de couvertures et d’une couette. La journée, quand je suis sur le canapé, je m’enveloppe dans une grande couette. vous imaginez vivre avec 16 °C ? »

« Je vais au bridge pour me réchauffer »

Cette mamie élégante se soucie de son voisin du dessous. « Il a 93 ans, c’est très difficile pour lui, il sort très peu. »

Nicole, de son côté, a trouvé la solution : « Je vais au pont trois fois par semaine, ça me permet de me réchauffer. Franchement, je ne me vois pas passer tout l’hiver comme ça. »

À LIRE  Euronext : Solutions 30, Voltalia, Genfit... Cette entreprise rare monte en Bourse

Sa fille, Pascale, a tenté d’obtenir des informations du syndic. « La personne à qui j’ai parlé au téléphone a été grossière et a fini par me dire que ce n’était pas son problème. Le pire, il m’a dit que je n’avais qu’à ramener ma mère à la maison. Il devait donc quitter Nice, où elle a Je loue un appartement depuis 1977 uniquement parce que le syndic a décidé d’éteindre le chauffage. C’est incroyable.

650 euros de régularisation

Pascale n’est pas fâchée : « A ma connaissance, cette décision a été prise parce qu’il y avait eu des impayés, pour faire pression sur les habitants. Pour moi c’est une mesure de représailles d’autant plus injuste que ma mère a toujours payé le loyer et ses Au-delà de l’aspect punitif de la mesure, il y a un danger pour la santé des habitants. Si les températures extérieures baissent, elles pourraient aussi descendre en dessous de 16°C à l’intérieur. Il faudra attendre sans rien faire le 9 janvier (dans la note affiché dans l’ascenseur de Nicole par le syndic, il est indiqué que la décision de ne pas allumer le chauffage émane des membres du conseil syndical et que les copropriétaires décideront en GA d’allumer ou non le chauffage.

Nicole est plus circonspecte que jamais : « Je viens de recevoir une lettre de mon agent immobilier me demandant 650 euros. Je ne comprends pas, je n’ai pas de chauffage et je dois encore payer ? Mais qu’est-ce que c’est que ça ? »

Chèque fait, c’est une régularisation des postes pour 2021. La retraitée est totalement perdue dans ses papiers, faute d’explications. « Franchement, vu la situation, je n’ai pas envie de leur envoyer un chèque !

À LIRE  Livraison rapide : Getir turc a trouvé des gorilles allemands