Un festival hebdomadaire : d’Édimbourg à Budapest

Photo of author
Written By MilleniumRc

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Il est temps de franchir les frontières cette deuxième semaine d’août. Premier billet pour l’Ecosse. Souvent comparé au Festival d’Avignon, parce qu’il propose du théâtre et crée le buzz avec son « Fringe » (l’équivalent du Off), le Festival d’Edimbourg est en fait très différent par essence. Il se définit comme une « célébration mondiale des arts », offrant une gamme complète de spectacles en direct. Parmi les temps forts de cette 75e édition (5-28 août), la danse – « Coppélia » du Scottish Ballet et « Jungle Book Reimagined » d’Akram Kahn – la musique classique – quatre concerts du Philadelphia Orchestra (dont le 9e de Beethoven), sous la magie baguette de Yannick Nézet- Séguin -, théâtre – trois pièces d’Ivo van Hove (dont « La Montagne magique ») et l’écossaise « Médée » (adaptation de la poétesse Liz Lochhead) -, rap (Princess Nokia) et soul (Ibeyi) .

Cap vers l’est pour l’un des plus grands festivals de rock de l’été, Sziget, situé à Budapest sur l’île d’Obuda. Ce Woodstock hongrois, qui se déroule du 10 au 15 août, propose une affiche impressionnante, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, et en pleine expansion. Parmi les grands noms invités figurent Dua Lipa et Milky Chance (10), Bastille et Kings of Leon (11), Stromae et Justin Bieber (12), Calvin Harris (13), Tame Impala (14), Arctic Monkeys (15).

Festival de rock à Siget, Woodstock hongrois.© Attila Kisbenedek/AFP

Photos féministes

Photos féministes

Pour se remettre de ces émotions internationales, retour en France, avec une rencontre plus contemplative. Les Rencontres d’Arles (jusqu’au 25 septembre). Au menu, une quarantaine d’expositions dédiées à la photographie à travers la ville. La visite vaut le détour, même si le parti pris politique de cette publication se fait au détriment de l’esthétique et des formes innovantes. Reste de belles surprises comme la collection Verbund de photographies féministes des années 1970, présentée à Mécanique Générale. Quant à la Luma Foundation, elle expose jusqu’au 31 octobre les œuvres d’Arthur Jaffa qui, à travers des vidéos et des installations, traite de manière extrêmement plastique la question de l’oppression noire aux États-Unis.

Enfin, pour une remise en forme musicale et spirituelle complète, direction le Puy-de-Dôme pour Bach en Combrailles (8-13 août) pour profiter du son paradisiaque du célèbre orgue de Pontaumur. On entendra un recueil de 46 chorals de l’Orgelbüchlein donnés pour la première fois dans leur intégralité, les Variations Goldberg dans la version Ardeo Quartet, le répertoire pour luth et enfin le « Magnificat ».

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Inflation, hausse des taux d’intérêt, Ukraine et maintenant incertitude politique, les chocs se multiplient. Pour évoluer dans un environnement de plus en plus complexe, l’expertise éditoriale des Echos est inestimable. Nos enquêtes, analyses, chroniques et éditoriaux accompagnent nos abonnés au quotidien, les aident à comprendre les changements qui transforment notre monde et les préparent à prendre les meilleures décisions.

Où se balader à Glasgow ?

Où se balader à Glasgow ?

Visiter Glasgow : les incontournables

  • Place Georges. C’est le cœur de la ville et la principale place publique de Glasgow. …
  • La cathédrale Saint Mungo à Glasgow. …
  • Nécropole. …
  • Buchanan St. …
  • GoMA, une galerie d’art moderne. …
  • Le Musée Riverain. …
  • Parc Kelvingrove. …
  • Musée d’art de Kelvingrove.
À LIRE  Attention aux chaleurs chez les animaux : conseils à suivre

Dans quel quartier Glasgow ? Dans le West End, les quartiers de Hillhead et Kelvinside, ainsi que la Merchant City située au cœur du centre-ville comptent parmi les endroits les plus prisés de Glasgow ! Ces lieux doivent leur popularité à leur proximité avec les écoles, les universités, les parcs et les activités culturelles qui s’y trouvent.

Pourquoi visiter Glasgow ?

Glasgow est la plus grande ville d’Ecosse, même si elle est moins prisée que sa voisine, Edimbourg. Longtemps mise en avant, c’est aujourd’hui une destination qui allie raffinement, industrie, art moderne et culture. N’oublions pas le sport : le Queen’s Park FC est le plus ancien club d’Ecosse.

Pourquoi l Ecosse est connue ?

Pourquoi l Ecosse est connue ?

Ses vertes prairies, ses montagnes impressionnantes des Highlands, ses archipels, ses fjords, ses falaises abruptes, ses plages, sans oublier ses lacs (lacs d’eau douce), dont le plus mystérieux et célèbre de tous : le Loch Ness. Ouvrez les yeux, la beauté est partout !

Quel est l’emblème de l’Ecosse ?

Quelle est l’histoire de l’Écosse ?

L’histoire de l’Écosse commence il y a environ 12 000 ans avec l’arrivée de la première population humaine dans l’Écosse actuelle après la fin de la glaciation de Würm. De nombreux artefacts des civilisations de l’âge de pierre, de l’âge du bronze et de l’âge du fer ont été trouvés, mais peu montrent des signes d’écriture.