« Un MBA de Stanford, c’est une augmentation sociale de 220 000 euros »

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

« First Times »: Histoires de moments charnières autour de la croissance. Cette semaine, le Parisien Thomas Sengmany, 29 ans, revient sur son expérience d’étudiant d’origine asiatique au sein de l’élite sociale et intellectuelle de Stanford, aux États-Unis.

Dimanche 12 juin, je serai diplômé de l’Université de Stanford, qui est considérée comme l’une des plus prestigieuses des États-Unis. Mes parents viennent de France pour l’occasion. Symbole de notre époque, c’est le PDG de Netflix, Reed Hastings, qui prononcera le discours lors de la cérémonie.

Ces deux années ont été pour moi un ascenseur dans un environnement social différent, loin de tout ce que je pouvais imaginer. La première fois que j’ai été invité à une soirée universitaire MBA, j’ai réalisé que les deux prochaines années allaient être les plus chères de ma vie. En France, la plupart de mes soirées entre amis consistaient à manger des frites, des cacahuètes et des pizzas surgelées achetées au Carrefour Market du coin. Ici, à Stanford, nous prenons l’avion pour Las Vegas le mardi soir après les cours, allons dans un club dans un casino chic et revenons le lendemain à 6 heures du matin pour être à l’heure en cours…

Une grande partie de ma promotion, avant le MBA, travaillait dans des secteurs bien rémunérés tels que les fonds d’investissement et les cabinets de conseil. Un de mes camarades de classe à 23 ans recevait un salaire annuel de plus de 150 000 euros. Dans la classe se trouvent également des filles et des fils de PDG d’entreprise et d’étudiants dont les familles sont si riches que des bâtiments portent leur nom sur le campus de Stanford.

Faire un gros emprunt à la banque

Je suis né et j’ai grandi en Seine-Saint-Denis puis j’ai fréquenté le lycée Claude-Monet, dans le 13e arrondissement de Paris. Mes parents sont originaires de Hong Kong et de Macao : arrivés en France, ils ont commencé à faire la vaisselle et à servir dans des restaurants chinois. Mon père a longtemps travaillé comme serveur, puis il est passé à l’acupuncture, a son propre cabinet. Ma mère a fait une école de mode, elle est devenue créatrice de prêt-à-porter.

Le coût total du MBA est estimé à 220 000 euros, frais de scolarité, logement et nourriture compris, pour les deux années

En 2020, en pleine pandémie, j’ai quitté mon poste de Product Development Manager chez L’Oréal. J’avais suivi un cursus classique après le bac : classe préparatoire, lycée technique – Chimie ParisTech. L’Oréal a été mon premier employeur. Au bout de cinq ans j’avais envie d’évoluer dans des responsabilités et de voir d’autres personnes. Un MBA s’est avéré être une bonne option, que Stanford classe parmi les meilleures au monde. J’ai postulé, j’ai été embauché.

Il vous reste 67,04% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message s’affiche sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un appareil différent.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment puis-je arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passe-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affiche sur l’autre appareil. Ce dernier reste lié à ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter à autant d’appareils que vous le souhaitez avec votre compte, mais les utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de changer votre mot de passe.

Quels sont les types de MBA ?

Il existe quatre types de MBA :

  • MBA à temps plein ;
  • MBA spécialisés ;
  • MBA à temps partiel ;
  • Executive MBA.

Qu’est-ce qu’un MBA Spécialisé ? Un MBA spécialisé est avant tout un programme de formation hautement spécialisé. Il forme plus pour une matière que pour un diplôme. Le MBA spécialisé est très apprécié des adultes, des entreprises et de plus en plus des étudiants.

Quel est le meilleur MBA au monde ? Le classement des MBA à temps plein 2021 En 2022, le Master of Business Administration de l’INSEAD conservera la première place du classement des meilleurs masters MBA à temps plein. Il est pris en 2ème position du programme MBA d’HEC MBA Full-time & Part-time Options. La 3ème position revient au Global MBA de l’Essec Business School.

Quel MBA faire ?

En fonction de leur progression de carrière et de leurs aspirations, les candidats peuvent préférer soit un MBA traditionnel, à temps plein, soit un Executive MBA, à temps partiel, mieux adapté aux professionnels qui souhaitent continuer à travailler tout en poursuivant ce diplôme.

Comment choisir le bon MBA ? À cet égard, le classement du Financial Times fait référence. Et les grandes écoles françaises comme HEC, l’Essec ou l’Insead sont bien sûr des valeurs sûres. Pour une carrière en France ou en Europe, certains MBA de second ordre vous donnent des compétences opérationnelles facilement repérables sur un CV.

Est-ce vraiment utile de faire un MBA ?

Ce diplôme international au plus haut niveau de la gestion d’entreprise reste sans conteste « la » référence mondiale pour les cadres désireux de booster leur carrière. Grâce aux compétences acquises, mais aussi grâce au réseau et aux opportunités qu’il crée, car un MBA attire autant que les employeurs et les recruteurs.

À LIRE  Enquête de satisfaction des fournisseurs de gaz et d'électricité de l'OCU

Est-il acceptable de faire un MBA ? Le MBA est un véritable passeport pour une carrière à l’étranger. Étudiants et professeurs de nationalités différentes se côtoient et apportent une véritable mixité culturelle et une dimension internationale au campus lui-même. Les cours, en France et à l’étranger, sont généralement dispensés en anglais.

Quel est l’effet d’un MBA sur le salaire ? Le salaire après un MBA dépend de la réputation du MBA et de l’institution où il se déroule. La plupart des écoles annoncent fièrement l’évolution salariale attendue à la fin de la formation. En France, il est d’environ 20 à 30 %.

Quel profil pour un MBA ?

Les profils sélectionnés viennent de tous horizons et sont donc multiples. Ils sont ingénieurs, juristes, juristes, journalistes, médecins, pharmaciens… Dans la plupart des écoles de commerce françaises, le MBA s’adresse aux jeunes cadres. A l’Insead, l’âge moyen des étudiants se situe entre 27 et 29 ans.

A quel âge commence un MBA ? L’âge moyen des étudiants qui postulent pour un MBA est d’environ 26 à 30 ans, donc des étudiants plus matures. La plupart des écoles exigent 4 à 5 ans d’expérience professionnelle dans un poste de direction avant de pouvoir s’inscrire à un cours de MBA.

Quel niveau pour faire un MBA ?

Le candidat doit tout d’abord justifier d’un bac 5 et de plusieurs années de vie active. Les bac 4 peuvent aussi postuler, mais ils doivent avoir une expérience professionnelle plus longue (7 à 8 ans contre 4 à 5 pour les bac 5).

Qui peut faire un MBA ? Pour répondre aux critères d’accréditation, les MBA doivent accueillir des étudiants ayant un niveau universitaire supérieur au bac 4. Mais certaines écoles qui demandent des candidats jettent un réseau beaucoup plus large et recrutent en dessous de ce niveau.

Est-ce vraiment utile de faire un MBA ?

Ce diplôme international au plus haut niveau de la gestion d’entreprise reste sans conteste « la » référence mondiale pour les cadres désireux de booster leur carrière. Grâce aux compétences acquises, mais aussi grâce au réseau et aux opportunités qu’il crée, car un MBA attire autant que les employeurs et les recruteurs.

Pourquoi un MBA n’est-il pas rentable ? En cause : un prix injustifié, un manque de rentabilité mais pas d’enseignements de qualité. Pour de nombreux cadres, notamment techniques, réussir un MBA est souvent la clé pour accéder à des postes de direction. Ce fut notamment le cas de Laurent Singer qui a témoigné au CIO.

Est-il acceptable de faire un MBA ? Le MBA est un véritable passeport pour une carrière à l’étranger. Étudiants et professeurs de nationalités différentes se côtoient et apportent une véritable mixité culturelle et une dimension internationale au campus lui-même. Les cours, en France et à l’étranger, sont généralement dispensés en anglais.

Quel âge pour faire un MBA ?

L’âge moyen des étudiants qui postulent pour un MBA est d’environ 26 à 30 ans, donc des étudiants plus matures. La plupart des écoles exigent 4 à 5 ans d’expérience professionnelle dans un poste de direction avant de pouvoir s’inscrire à un cours de MBA.

Quel niveau pour faire un MBA ? Le candidat doit tout d’abord justifier d’un bac 5 et de plusieurs années de vie active. Les bac 4 peuvent aussi postuler, mais ils doivent avoir une expérience professionnelle plus longue (7 à 8 ans contre 4 à 5 pour les bac 5).

Qui peut faire un MBA ? Pour répondre aux critères d’accréditation, les MBA doivent accueillir des étudiants ayant un niveau universitaire supérieur au bac 4. Mais certaines écoles qui demandent des candidats jettent un réseau beaucoup plus large et recrutent en dessous de ce niveau.

Quel âge pour un Executive MBA ? Fin mai, l’Executive MBA Council a publié une enquête sur le profil des étudiants EMBA. Cela montre que l’âge moyen d’un manager après un EMBA est de 37,8 ans. Son expérience professionnelle est de 13,9 ans dont 9 ans en tant que manager.

Quel âge pour un MBA ?

Selon l’enquête QS TopMBA, l’âge médian des participants au MBA dans le monde en 2013 était de 27,8 ans. Les étudiants MBA à plein temps de l’Insead, qui obtiennent environ mille diplômes par an, ont en moyenne 29 ans et ont six ans d’expérience professionnelle.

Est-ce que ça vaut vraiment la peine de faire un MBA ? Ce diplôme international au plus haut niveau de la gestion d’entreprise reste sans conteste « la » référence mondiale pour les cadres désireux de booster leur carrière. Grâce aux compétences acquises, mais aussi grâce au réseau et aux opportunités qu’il crée, car un MBA attire autant que les employeurs et les recruteurs.

Comment faire un MBA en travaillant ?

Si vous souhaitez qu’une partie de votre MBA se déroule pendant vos heures de travail, vous aurez besoin de l’accord de votre employeur et si possible de son soutien total à votre projet afin que vous ayez plus de flexibilité dans votre organisation globale.

Est-ce que ça vaut vraiment la peine de faire un MBA ? Ce diplôme international au plus haut niveau de la gestion d’entreprise reste sans conteste « la » référence mondiale pour les cadres désireux de booster leur carrière. Grâce aux compétences acquises, mais aussi grâce au réseau et aux opportunités qu’il crée, car un MBA attire autant que les employeurs et les recruteurs.

Quel est l’effet d’un MBA sur le salaire ? Le salaire après un MBA dépend de la réputation du MBA et de l’institution où il se déroule. La plupart des écoles annoncent fièrement l’évolution salariale attendue à la fin de la formation. En France, il est d’environ 20 à 30 %.

Pourquoi un MBA n’est pas rentable ?

En cause : un prix injustifié, un manque de rentabilité mais pas d’enseignements de qualité. Pour de nombreux cadres, notamment techniques, réussir un MBA est souvent la clé pour accéder à des postes de direction. Ce fut notamment le cas de Laurent Singer qui a témoigné au CIO.

Est-ce que ça vaut vraiment la peine de faire un MBA ? Le MBA vise à former de futurs managers efficaces dans leur travail au quotidien. Afin d’en faire de bons stratèges, il axe sa formation sur l’acquisition, par les participants, d’une vision transversale des fonctions de l’entreprise : marketing, logistique, gestion des ressources humaines, finance, comptabilité, etc.

À LIRE  Hausse des prix de l'énergie pour les collectivités : un ton montant | Maire-Info, l'actualité quotidienne des élus locaux

Pourquoi un MBA et pas un Master ? Le MBA n’est pas un master comme les autres. Ce programme s’adresse aux professionnels et vise essentiellement à booster leur carrière. Attention cependant : en France, seules 25 écoles sont accréditées par l’Association MBA (AMBA).

Quelle est le niveau d’un MBA ?

Le MBA s’adresse principalement aux professionnels tels que les cadres qui souhaitent accélérer leur carrière en développant leurs compétences en gestion. Le MBA est accessible du Bac 3 au Bac 5. Ce diplôme est souvent confondu avec le master français en administration des affaires.

Le MBA est-il un Master ? Le MBA. Contrairement aux deux précédents, le Master of Business Administration, communément appelé MBA, est un diplôme ouvert uniquement aux professionnels ayant quelques années d’expérience en entreprise.

Quelle est la différence entre MBA et Master ? Master et MBA : les différences entre les 2 parcours Pour obtenir leur master, les étudiants doivent valider 120 crédits européens après leur Bac 3. Le MBA ou Master of Business Administration est un diplôme destiné aux professionnels ayant déjà plusieurs années d’expérience en entreprise.

Quel niveau d’étude pour un MBA ?

MBA : Admission et Inscription Le candidat doit justifier au préalable d’un baccalauréat 5 et de plusieurs années de vie active. Les bac 4 peuvent aussi postuler, mais ils doivent avoir une expérience professionnelle plus longue (7 à 8 ans contre 4 à 5 pour les bac 5).

Est-ce qu’un MBA est reconnu ?

En termes d’opportunités professionnelles, le MBA est reconnu internationalement et les titulaires peuvent intégrer des postes de direction dans des secteurs particulièrement à forte employabilité, voire se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Comment savoir si un MBA est reconnu ? Ces accréditations incluent : AACSB (Association for the Advancement of Collegiate Schools of Business) : label permettant d’évaluer la qualité et l’excellence des écoles de management des écoles de commerce. AMBA (Association of Masters and Business Administration) : Label qui n’évalue que les MBA.

Quel diplôme après un MBA ? Voici quelques exemples de professions que vous pouvez exercer après avoir terminé un Master of Business Administration en gestion et administration des affaires : Chef de projet. Etudes techniques. chef d’entreprise.

Quel niveau d’anglais pour Harvard ?

En moyenne, un niveau de 80 est requis pour être admis dans une université américaine.

Qui peut étudier à Harvard ? Avoir un excellent dossier scolaire. Seuls les meilleurs étudiants ont une chance à Harvard et ce n’est pas un euphémisme. En 2020, sur 40 248 candidats, seuls 2 015 étudiants ont reçu une offre d’admission. Pour la rentrée 2021, Harvard a reçu plus de 57 000 demandes d’admission, un record !

Quel niveau pour aller à Harvard ? Noté sur 120, vous devez obtenir un score minimum de 80 voire 85 pour être admis à Harvard. Cela correspond généralement à une moyenne de 14/20 en fin de secondaire, qui est un seuil bas.

Quel est le meilleur diplôme d’anglais ?

Le TOEIC a été créé en 1979 et reste aujourd’hui la certification de langue anglaise la plus connue en France. De nombreuses écoles de commerce ou techniques exigent un score TOEIC minimum pour valider la candidature de leurs futurs étudiants.

Quelle est la différence entre le TOEFL et l’IELTS ? L’IELTS reçoit une note de 9. Le TOEFL reçoit une note de 120. Le test IELTS est administré sur papier, contrairement au test TOEFL qui se fait sur ordinateur. La principale différence entre l’IELTS et le TOEFL, du moins en termes de contenu, est le test d’expression orale.

Quelle est la meilleure certification d’anglais ? Le TOEIC, la certification la plus réputée De nombreuses écoles de commerce ou techniques exigent un score minimum au TOEIC pour valider la candidature de leurs futurs étudiants. Il est également reconnu par de nombreuses entreprises et dans le milieu de la formation professionnelle en général.

Quel diplôme passer en anglais ?

TOEFL et IELTS Le TOEFL est l’examen d’anglais le plus connu et le plus reconnu au monde, bien que les universités de certains pays, comme le Royaume-Uni, préfèrent l’IELTS, considéré comme plus fiable.

Quels sont les débouchés de la langue anglaise ? Par exemple, la maîtrise de l’anglais peut déboucher sur des activités liées aux pays anglo-saxons. Les métiers de la culture, de l’édition, du journalisme, du tourisme, de l’hôtellerie ou encore du commerce et de la communication internationale sont autant de portes ouvertes aux diplômés de cette licence.

Quel diplôme d’anglais choisir ? Préférez le TOEIC et le test Linguaskill. Vous souhaitez certifier votre anglais dans un contexte universitaire ou académique ? Préférez le test TOEFL ou IELTS.

Quel niveau d’anglais pour étudier en Angleterre ?

Pour étudier au Royaume-Uni, les étudiants européens doivent répondre aux exigences des universités britanniques concernant le niveau d’anglais requis (niveau C1 minimum) et le certificat indispensable au dossier d’admission, qui doit être rempli via le portail UCAS.com, système UK APB avec application…

Quel niveau d’anglais pour l’université ? Quel est le niveau d’anglais attendu en licence ? Pour passer une licence, le niveau d’anglais des élèves doit être certifié. Un niveau B2 et ses équivalents sont le niveau requis pour ce diplôme. A noter que B2 est le 4ème niveau d’anglais sur l’échelle du CECR ou le Cadre Européen Commun de Référence.

Quelles sont les conditions pour étudier en Angleterre ? Depuis le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne, tous les étudiants français qui viennent étudier dans le pays après le 1er janvier 2021 doivent faire une demande de visa. Attention : les inscriptions commencent en novembre et se poursuivent jusqu’à la mi-janvier.

Quel niveau d’anglais pour étudier à l’étranger ?

Le C1 Advanced est l’examen d’anglais idéal pour prouver que vous avez les compétences en anglais pour étudier dans des écoles et universités prestigieuses.

Quel test d’anglais pour travailler à l’étranger ? L’IELTS est le test d’anglais le plus reconnu pour étudier, travailler et émigrer à l’étranger. Le test évalue quatre compétences (compréhension orale, compréhension écrite, expression écrite, expression orale) et comprend un entretien personnel pour évaluer votre capacité à communiquer en anglais.