X-Yachts, des voiliers taillés pour la course ou la croisière très rapide

Photo of author

Rédacteurs passionnés de culture, d'actualité et nouvelles de tout genre

Sommaire

Des débuts dans la grange familiale

C’est en 1979 que les frères Jeppesen, Lars et Niels, décident de fabriquer des voiliers sur la péninsule danoise. Basés à Haderslev, les deux frères ne sont pas des professionnels de l’industrie navale, et n’ont pas de fonds à investir dans la création d’un chantier naval.

Mais l’entêtement des frères, associé à la rencontre salutaire avec Birgen Hansen, célèbre constructeur naval, leur permettra de monter l’un des chantiers navals les plus réputés du Danemark.

Le premier modèle lancé par le trio danois est le X-79, un quillard de près de 8 mètres. Conçu pour la régate, ou très courte croisière, le X-79 a remporté la course danoise Sjælland Rundt et la célèbre suédoise Tjørn Rundt Regatta, qui était à l’époque le plus grand meeting scandinave avec plus de 2 000 bateaux en compétition.

Ces victoires ont valu au X-79 une bonne réputation et près de 500 unités seront construites.

Le X-102, basé sur les mêmes spécifications que son petit frère, sera lancé plus tard. Grâce à cette reconnaissance, le chantier est baptisé X-Yachts en 1984.

X-99 : le best-seller

Lancé en 1985, le X-99 a bénéficié de la notoriété précoce du chantier danois et une centaine d’unités ont été précommandées avant même le lancement du premier modèle de la série. Le site de Haderslev devrait être agrandi pour répondre aux nouveaux besoins. Le cahier des charges du X-99 est de créer un voilier habitable performant, capable de satisfaire les marins tout en offrant un volume intérieur adapté. Les capacités productives du chantier étant encore limitées, le X-99 n’est proposé qu’en une seule version.

À LIRE  Top 20 des destinations les plus populaires à visiter

Ce quillard de 10 mètres, qui sera produit à 605 exemplaires, va confirmer son statut de leader sur le marché des voiliers rapides en Europe, mais aussi aux Etats-Unis et en Asie.

Grâce à ce nouveau succès, X-Yachts s’est imposé à la fin des années 80 comme une référence internationale sur le marché concurrentiel de la course-croisière.

Un tournant vers la croisière, sans pour autant renier la régate

Fort de ses compétences acquises dans la fabrication de voiliers rapides, le trio danois a décidé de créer une nouvelle gamme dédiée à la croisière, mais sans renier son ADN racing. En 1987, X-Yachts lance une version croisière du X-452, qui sera le premier modèle hors course.

Dans les années 90, le chantier répartit sa production entre une série axée sur les voiliers de croisière et de régate, mais aussi des prototypes. C’est ainsi qu’il se spécialise dans la fabrication de voiliers rapides et bien construits, de 30 à 73 pieds. Le bureau d’études parvient à suivre les évolutions complexes des gabarits IOR, IMS, IRC ou ORC, afin de garantir à ses voiliers un haut niveau de compétitivité.

En 2000, le chantier lance l’IMX 40 qui monopolisait les victoires en IRC et IMS. Il sera suivi par l’IMX 45 qui remportera à son tour de nombreuses victoires, hauturières ou inshore.

En 2007, le chantier lance le One Design X-35, un design unique produit à plus de 200 exemplaires et qui est aujourd’hui très recherché sur le marché américain.

En 2009, X-Yachts lance la gamme XCruising, qui donne à ses yachts un volume intérieur plus important, tout en conservant de très bonnes performances sous voiles.

Une construction soignée

La coque et le pont des « X » sont construits en sandwich infusé sous vide. L’utilisation de résine époxy et de mousse Corecell, ainsi que le passage au four, donnent une grande qualité de fabrication. Monté sur un châssis en acier galvanisé, ce procédé assure une excellente rigidité tout en garantissant un devis de poids respecté. Les raccords et le matériel sont sélectionnés parmi les meilleurs fournisseurs. Fidèle à ses origines scandinaves, X-Yachts apporte un soin méticuleux à la sélection et à l’installation du portefeuille.

À LIRE  Nicolas Dumont Sommaire Tout au FPO Paris

Chaque détail de fabrication fait l’objet de toutes les attentions afin d’obtenir les meilleures performances finales.

Une gamme course-croisière

En 40 ans d’activité, le chantier X-Yachts aura lancé près de 6 000 unités. Le chantier fabrique en moyenne une centaine d’unités par an, réparties en 3 gammes de 40 à 56 pieds : XCruising, XRange et XPerformance.

En 2008, le danois Ib Kunøe a racheté les parts de Lars et Birger. Niels Jeppesen restera sur place, toujours à la tête du département architecture et design.

En 2021, le chantier succombe également à la pression du marché en lançant la production d’un bateau à moteur, le X-Power 33C, qui reprend la qualité de fabrication qui a fait la renommée du chantier danois.